Comprendre la matrice de 3 manières

Swaruu et Yazhi

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Traduction par Annuairegalactique.com

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

3 MANIÈRES DE COMPRENDRE MATRIX (TECHNOLOGIE LUNAIRE) –

Publié le 25 octobre 2019 par l’Agence Cosmic, Gosia

 

Swaruu (9) : La matrice n’est pas un système compliqué. Du point de vue taygetan, il est en soi assez vieux, archaïque et obsolète. Elle ne fonctionne pas d’une seule façon mais est une combinaison de plusieurs façons que je vais expliquer dans la suite.

La première et la plus simple est la suppression artificielle des fréquences que les personnes qui s’y trouvent perçoivent. Les champs existentiels tels qu’ils sont connus sur Terre, la 3D, la 4D et la 5D en tant que telles ne sont que des concepts créés par les humains eux-mêmes pour essayer de comprendre la réalité. En soi, ils n’existent pas, puisque tout est un gradient d’énergie, de fréquences. Une fréquence est une oscillation des atomes (par seconde ou par unité de temps par rapport à l’observateur) qui composent les molécules qui constituent ce qui est perçu comme la matière dure.

Puisque « l’unité de temps » est quelque chose de relatif à l’observateur, ce qui est de la matière dure observable pour un observateur n’est que quelque chose d’éthérique inatteignable pour une autre personne. Le concept de trois dimensions dans l’espace et d’une dans le temps, n’est encore une fois que la science terrestre limitée à la 3D.

« La théorie de la relativité d’Einstein enveloppe toutes les erreurs et les sophismes et les habille d’un magnifique vêtement mathématique qui fascine, éblouit et rend les gens aveugles aux erreurs sous-jacentes. » – Nicola Tesla.

Cela est vrai parce que le monde mathématiquement représenté de la science terrestre est un système ou un univers autonome qui ne reflète que lui-même en tant qu’unité logique et ne représente pas le monde extérieur.

Ainsi, la Matrice est, comme premier moyen d’interférence avec la conscience humaine, un projecteur de fréquences qui transmet des fréquences destructives spécifiques (interférence destructive) qui limitent le champ de perception des êtres humains.

Lorsqu’en mécanique ondulatoire on parle d’interférence destructive ou dégénérative, on fait référence à un chevauchement de deux ou plusieurs ondes de fréquence identique ou similaire qui, lorsqu’elles sont interférées, créent un nouveau modèle d’onde de moindre intensité (amplitude) en un point appelé nœud. Si vous avez une réalité fonctionnant sur une fréquence de, disons 15 mh et que vous transmettez une fréquence destructrice intentionnelle de -7,2 mh, vous obtiendrez une réalité limitée à la perception jusqu’à 7,8 mh et non jusqu’aux 15 mh initiaux. Cette fréquence sur laquelle fonctionne la réalité 3D n’est autre que la résonance Schumann.

C’est l’indice oscillatoire d’une réalité particulière, et c’est aussi une adresse énergétique propre à chaque lieu. Il est utilisé dans les cartes stellaires comme direction.

Ainsi, en utilisant le principe assez basique des fréquences destructives, il est possible de transmettre une fréquence depuis la lune qui limite la perception à une gamme spécifique. Cela ne signifie pas que le reste de la réalité non perçue n’existe pas. Elle est toujours là, c’est juste qu’elle ne peut pas être perçue. Donc, la lune est une pièce très importante pour la Matrice. Sans la lune, il n’y a pas de matrice. Tout serait automatiquement 5D à nouveau, ou la fréquence de base ou moyenne dans l’univers appelé matériel. C’est aussi simple que cela.

Gosia : Est-ce que ça veut dire que nous étions en 5D avant ?

Swaruu (9) : Oui. L’Univers tel qu’il est connu, les étoiles et les planètes à l’extérieur, dans le plan matériel, où l’on s’incarne en tant que biologie, est 5D. Ou il est dans la gamme de fréquences que nous appelons 5D. C’est pourquoi nous aurons une ouverture de conscience lorsque nous arriverons en 5D. C’est pourquoi si vous traversez les bandes de Van Allen, vous êtes en 5D avec tout ce que cela implique.

S’élever de la perception de la 3D à la 5D avec l’ouverture de la conscience et l’acquisition de plus grandes capacités à percevoir la réalité totale qui vous entoure. Ainsi, ce que fait la lune, c’est de contrôler à partir de là la fréquence de l’immersion toroïdale totale dans laquelle se trouve la Terre. Un tore d’énergie enveloppe tout ce qui se trouve à l’intérieur avec la même fréquence dans laquelle ce tore d’énergie fonctionne. En contrôlant la fréquence du tore, vous contrôlez la fréquence ou les cycles par seconde de toute la matière qui se trouve dans ce tore.

L’univers entier, qui est la matrice 5D initiale, et aussi la matrice 3D qui est une caricature ou une simulation d’une simulation, fonctionnent avec le tore comme forme géométrique de base pour la manifestation de la conscience en énergie potentielle et ensuite en matière.

Le tore énergétique qui entoure la Terre et qui contrôle et limite la fréquence qui peut être perçue à l’intérieur de la planète, ce sont les bandes de Van Allen. Ce principe est également utilisé dans les vaisseaux spatiaux pour la navigation guidée et pour initier le mode de vol en hyperespace. Les bandes de Van Allen sont contrôlées depuis la Lune pour donner cet effet de limitation.

C’est la manière la plus forte et aussi la plus facile avec laquelle la matrice est générée.

1. Manipulation de fréquence utilisant le principe d’interférence destructive avec le principe d’immersion totale torique.

Pour décrire cela, c’est comme si la Terre et ses fréquences étaient comme un bouchon dans l’eau, la Lune et ses limiteurs sont ce qui maintient le bouchon sous l’eau et une énergie constante et forte est nécessaire pour le maintenir, parce que la Terre, comme le bouchon, a une forte tendance à vouloir atteindre la surface, de l’eau ou de la 5D comme surface.

La Terre désire être en 5D, qui est sa fréquence naturelle. En 3D, elle est séparée de son propre organisme, elle se bat pour sortir de ce cocon énergétique, des bandes de Van Allen, qui la limitent – d’une station spatiale artificielle appelée Lune.

The Matrix l’est aussi :

2. Projection artificielle de choses qui n’existent pas vraiment.

Une fois que certaines fréquences ont été supprimées par la méthode d’interférence destructive (1), la Lune se projette en hologramme, superposant des images à sa surface. Ces images sont générées par l’ordinateur situé sur la Lune et celui-ci lit ce qu’il doit créer, supprimer ou modifier, littéralement en lisant l’esprit du collectif humain et de chaque individu. Comme une altération artificielle, et limitée artificiellement, de la loi d’attraction, qui est une loi universelle.

Gosia : Donc les étoiles que je vois dans le ciel nocturne font partie de l’hologramme ou sont-elles réelles ?

Swaruu (9) : Tout ce qui est en dehors de la planète est 5D et est réel. C’est comme si la Terre était un aquarium, les habitants les poissons. Ils ne peuvent pas sortir, mais ils peuvent voir, à travers le verre qui les sépare (bandes de Van Allen), la pièce où se trouve l’aquarium. La pièce où se trouve l’aquarium serait de densité normale 5D, et l’intérieur de l’aquarium serait en 3D.

Quant au point 2, ou superposition d’images non réelles, l’exemple le plus clair est l’hologramme qui protège la Lune elle-même. Elle n’a pas la forme (que nous voyons), ni la surface de la Terre ou des rochers en tant que tels. Il s’agit d’une sphère technologique lisse et claire qui semble évidemment artificielle. C’est la référence Star Wars de « l’étoile de la mort », qui est la Lune.

Question : de Dani : Pourquoi créer un hologramme ?

Swaruu (9) : Parce que vous ne pouvez pas perpétuer l’illusion de la séparation avec une boule de métal flottant devant les habitants. C’est pourquoi ils l’ont utilisé à leur avantage, ils n’ont pas prévu beaucoup de choses. C’est juste que si les gens voient cette boule là-haut… ils sauront qu’ils ne sont pas seuls, et ils commenceront à se demander le pourquoi des choses. L’idée était de les isoler complètement, mais pas les Lyriens, les Reptiles. Les Lyriens sont comme des dommages collatéraux, acceptables à l’époque (erreur je sais). Parce que l’idée de la 3D est de les éloigner de tout contact et de toute communication, de les laisser oublier ce qu’ils sont – les Reptiliens, pour les reformer.

Mais ça n’est pas arrivé, c’est ce qui est triste. Tout comme les Reptiliens ont utilisé la Matrice 3D pour contrôler les humains, l’idée était d’utiliser la Matrice 3D pour contrôler les Reptiliens. Oui, car certains s’en souviennent, mais pas tous. Ils sont toujours, ou étaient toujours, à la recherche de matériel et de reliques, c’est pourquoi les Nazis étaient intéressés par des choses comme l’Arche d’Alliance.

A quoi sert la 3D ? Pour les reptiles. Pour mettre l’humanité dans une fausse réalité afin de contrôler et guider leur perception. Mais la Matrice 3D a été initialement conçue pour changer et manipuler la perception des Reptiles. Le but de la Matrice 3D était de reformer les Reptiles, mais tout a échoué.

Les Reptiliens sont très intelligents et ont réussi à retourner la situation en leur faveur. En grande partie parce que la Fédération n’a pas réagi à temps. Ils ont envoyé une mission pour surveiller et éliminer les Lyriens, pour déplacer et manipuler les Reptiliens. Ils ont créé une base sur Terre à un point d’énergie, le plus important. Où d’énormes générateurs d’énergie libre ont été mis en place pour changer la Matrice en mieux et mettre fin au problème de l’Egypte.

Maintenant, ils sont éteints. La mission a échoué parce qu’il y a eu une intervention des factions Reptiliennes négatives qui essayaient aussi de prendre le contrôle de la Matrice de leur côté (et ils ont réussi). Cela se reflète dans le combat entre Osiris et Seth. Les forces négatives ont pris le dessus sur les forces positives, faisant échouer la mission. Nous n’avons jamais prévu cela.

Nous devons maintenant reconnaître qu’un hologramme, ou une image holographique, n’est pas seulement quelque chose d’intangible, de déformé et d’impossible à manipuler. La façon dont une image holographique peut apparaître « solide » dépend de deux choses, de l’énergie qui est appliquée dans la projection et de la synchronisation de fréquence de ladite projection par rapport au reste de la scène où ladite image holographique sera projetée.

Étant d’une énergie élevée, la projection de l’intérieur peut être perçue comme un objet dur et réel. Mais ce qui est réellement perçu est l’effet de répulsion électromagnétique entre l’énergie projetée et les molécules de la scène originale. Il en va de même pour le toucher. Ce principe s’applique également aux écrans tactiles des vaisseaux de Taygète, où les objets à l’intérieur des écrans ont non seulement une apparence tridimensionnelle mais peuvent être touchés, texturés et peuvent être pris et déplacés avec les doigts dans le cadre limité par l’écran lui-même ou par le lieu d’interaction désigné à la projection holographique.

Ainsi, dans le cadre du monde 3D, les choses apparaissent comme réelles – alors qu’elles ne sont qu’une projection holographique informatisée. Maintenant, il est également nécessaire de mentionner que même en 5D, ce qui est touché ou perçu par les sens n’est également qu’une interaction électromagnétique de répulsion / attraction entre les objets présents, qui ne sont eux-mêmes qu’une énergie potentielle, à laquelle chaque individu transfère une signification avec sa conscience.

En appliquant ce principe, on peut insérer des objets à volonté dans le cadre d’influence de l’hologramme, en l’occurrence le cadre d’influence du projecteur lunaire dans le tore énergétique des bandes de Van Allen.

Ok. Passons à l’étape 3 de l’interférence lunaire.

3. C’est le cœur de la matrice. Les deux autres points ne font que soutenir ce troisième.

Les deux autres points ne sont pas suffisants pour générer la Matrice. Ils sont, on peut le dire, le support dans lequel la véritable Matrice va se déployer. Ils sont comme la toile. Maintenant vient la peinture et la partie créative qui génère la Matrice.

La Lune transmet des fréquences spécifiques très localisées qui interfèrent avec les récepteurs, qui sont les personnes qui s’y trouvent, afin de limiter et de guider les pensées qu’ils peuvent avoir. Cela se fait par le biais du contrôle des fréquences (plus récemment), et par une intervention directe, le plus souvent télépathique, des contrôleurs. Ceci, couplé à un contrôle de l’esprit, génère l’expérience que nous appelons la Matrice elle-même. Mais cela signifie que chaque personne au sein de la matrice, qui n’en est pas ou surtout qui n’en est pas consciente, est par définition la matrice elle-même.

La matrice lit et copie l’intention de la conscience et la transforme en quelque chose de tangible. Mais encore une fois, il ne s’agit que d’une perception. En soi, rien de « matériel » n’existe. Toutes vos pensées et surtout vos sentiments sont lus par la matrice.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.