Effets du vaccin sur le corps

Swaruu et Yazhi

Swaruu Athena explique comment le corps (pas l’âme) se déconnecte de la Source à la suite de la prise du vaccin..

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  Eloïse B et Guillaume M , pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

La vidéo

Merci à Esprit Libre pour le video

Article publié le 18 juillet 2021 

 Gosia : Swaruu, s’il te plaît, réponds à cette question posée par quelqu’un. Pour moi non plus les choses ne sont pas claires à ce sujet. Si on se fait faire le vaccin, on est supposé être déconnecté de la Source. Car notre ADN sera modifié et nous ne pourrons plus recevoir le signal de la Source. La question est de savoir ce qui arrive à ces personnes quand elles meurent ? Dans l’au-delà, récupèrent-elles le signal avec la Source ? Ou peut-être que leur âme sera piégée dans le « cloud » de l’intelligence artificielle et qu’elles se verront obligées de s’incarner à nouveau sur Terre ? Et si c’est le cas, dans quelle situation l’âme se retrouve-t-elle ? 

Swaruu : Pas du tout. Il n’y a pas d’âme qui puisse être piégée quelque part. Si cela se produit, ce n’est que le résultat d’une idée. L’âme ne perd pas le lien avec la Source. Seul le corps le fait. Une âme n’est pas quelque chose situé en dehors de la Source. Elle est la Source elle-même. De ce fait, elle ne peut pas se perdre elle-même. On ne peut pas séparer une âme de la Source, car elle EST la Source. C’est pourquoi le terme d' »âme » lui-même est erroné et nous ne devrions plus l’utiliser. C’est de l’esprit, de la conscience de soi-même. De la conscience pure. Ce que les gens appellent une « âme » n’est défini que comme quelque chose de différent de la Source, c’est-à-dire auto-limité par un ensemble d’idées basées sur la mémoire d’un passé qu’ils ont animé pour eux-mêmes et seulement depuis leur propre point de vue. C’est une vague dans l’océan, une dune dans le désert. Inséparable de son Soi plus expansé. Le problème avec le vaccin est qu’il déconnecte le corps de la Source, donc la personne n’est plus perçue comme elle l’était avant, du point de vue des personnes qui l’entourent. Et cela se produit de manière progressive et accumulative. Donc le corps va s’effondrer dans ses fonctions jusqu’à ce qu’il finisse par fonctionner au minimum, dans un état dépossédé de son âme, si je puis dire. Dépossédé du signal de son propriétaire. Le propriétaire étant un fragment de la Source et la Source elle-même. Le vaccin entraîne une déconnexion lente et progressive entre le corps et la Source, ou la conscience individuelle, jusqu’à la mort du corps. La situation dans laquelle l’âme se retrouvera dépendra des idées qu’elle possède, et uniquement de cela. Il est donc essentiel d’acquérir le plus possible de connaissances pendant son incarnation actuelle, pour savoir ensuite où aller et quoi souhaiter.

 Gosia : Merci. Alors j’ai une question : quand le corps est déconnecté de la Source… Imaginons une personne qui s’appelle Jenny… Dans ce cas, où se trouve Jenny ? Est-ce qu’elle opère toujours à travers ce corps ou est-ce qu’elle est déjà partie ? En d’autres termes, cette déconnexion signifie-t-elle la même chose que si Jenny était morte et qu’elle était déjà ailleurs ? Laissant le corps fonctionner tout seul dans son état dégénératif ? La propriétaire du signal est déjà quelque part ailleurs ? 

Swaruu : Jenny a toujours été la Source. L’ensemble des idées qui composent le concept de Jenny est dans la Source, fait partie de la Source et est la Source elle-même. Jenny (quel joli nom), en tant que telle, n’utilise un corps que pour être dans un royaume éthérique conceptuel avec un ensemble de règles qui font que c’est le monde physique. Du point de vue du monde physique, oui, Jenny est morte ou fondamentalement morte, même si son corps fonctionne encore plus ou moins. N’oubliez pas que le corps contient également un ensemble de mémoires fonctionnelles conservées dans le corps lui-même. Donc il réagit et fonctionne encore, avec une interactivité limitée. Supposons qu’une personne qui a une bonne interaction et une bonne connexion avec la Source, a une connexion avec celle-ci proche de 100%. Et qu’une personne comme Jenny, avec un vaccin travaillant progressivement à l’intérieur de son corps, est lentement déconnectée de sa capacité à apporter dans le physique le concept de Jenny qui est contenu dans la Source. Ainsi, au fur et à mesure que le vaccin développe ses effets réels au cours d’un laps de temps, il commence à limiter la quantité de connexion possible avec la Source de 100% à 93, de 68 à 52, de 37 à 19%. Et à mesure que cela diminue, la connexion de Jenny avec la Source se coupera progressivement, la rendant de plus en plus automate. Comme le sont les figurants. Et plus tard, elle pourra même entrer dans un état de décadence similaire à celui des zombies, dans toute l’étendue de la signification du mot « Zombie », avec un Z majuscule. Au meilleur de ma connaissance, c’est ce qui va se passer dans quelques mois ou quelques années. Et le processus a déjà commencé. Tu demandes si le propriétaire du signal est déjà quelque part ailleurs. Mais c’est une façon de parler depuis le point de vue du corps physique, car le signal est la Source elle-même, et il n’entre même pas dans le corps, vu qu’il est partout, comme des ondes radio. 

Gosia : Merci encore, je comprends. Mais alors, à quel moment le signal de cette personne, sa connexion avec la Source, est retirée du corps ? Au moment où elle prend le vaccin ou plus tard ? Au fur et à mesure que le pourcentage de déconnexion augmente ? Je veux dire, quand est-ce que cette âme, ce point d’attention, Jenny, se retire vraiment de ce corps et va ailleurs ? Et à quel pourcentage de la déconnexion ? J’essaie encore de comprendre cela… 

 Swaruu : Je ne pense pas qu’il soit possible de savoir à quel moment il y a une déconnexion, un instant précis. C’est graduel, depuis 100 % de connexion, à de moins en moins de connexion, au fur et à mesure que le vaccin fait son travail. Mais le fait est que le corps se déconnecte. Mais on pourrait argumenter en disant que tant que le corps est vivant, une certaine connexion subsiste, excepté pour le véritable état zombifié, dans lequel la personne travaille complètement à partir de son disque dur interne, si je puis dire. Et cette conversation pourrait nous mener ensuite aux vampires et zombies, qui sont des thèmes reliés. Voyez ça comme une ampoule : quand elle est complètement allumée, la personne en tant que corps est entièrement connectée à la Source. Or, le vaccin va atténuer l’ampoule lentement et progressivement jusqu’à ce qu’elle s’éteigne. L’âme ne peut jamais être déconnectée de la Source, parce qu’elle EST la Source elle-même. Elle ne peut qu’entretenir L’IDÉE qu’elle est déconnectée. Mais cela ne peut pas être le cas. C’est le CORPS qui se déconnecte de l’âme ou plutôt de la Source. Et j’imagine que si le corps fait l’expérience de la déconnexion, alors ce qui reste de cette connexion pourrait alerter l’âme en lui faisant croire qu’elle est en train de se déconnecter de la Source. Car l’âme, lorsqu’elle a un corps, s’attache à l’idée qu’elle est le corps. Or, les personnes, les âmes, ne sont pas un corps. Elles ONT un corps. 

Gosia : Mais j’essaie encore de capter certaines choses : quand cette ampoule se débranche et s’éteint lentement, ta perception de toi, Jenny, en tant que conscience, la perception de l’âme, est-elle encore dans le corps ou va-t-elle s’incarner ailleurs et être consciente ailleurs ? Où est la conscience de Soi de l’âme à ce moment-là ? Parce qu’à la mort, c’est clair : tu meurs et tu te réveilles dans l’astral ou ailleurs, toujours avec ton point de conscience en tant que toi. Mais dans le cas du vaccin alors ? C’est ce que je ne comprends pas encore…

 Swaruu : Ok. En fait ce n’est pas clair pour l’âme de la personne à l’intérieur du corps vacciné. Elle perçoit juste que quelque chose ne va plus du tout. Par exemple, de nombreuses personnes vaccinées ont signalé, en s’alarmant, qu’elles n’ont plus d’émotions comme avant, que plus rien ne les émeut, qu’elles ne ressentent plus d’amour ni de joie. La personne, corps et âme ensemble, vit une expérience similaire à celle qui se produit avec Alzeihmer. Le corps se déconnecte progressivement de l’âme à cause du mauvais fonctionnement des systèmes cérébraux, qui traduisent le signal de la Source dans le monde physique. Cela peut être dû à une calcification du cerveau et à une nécrose de secteurs cérébraux, ou à un mauvais fonctionnement de base à cause de la quantité élevée d’aluminium dans le système, entre autres causes. 

Gosia : Mais ces personnes sont toujours dans leur corps, donc que se passe-t-il si leur conscience de soi est toujours là et non pas en train de flotter par exemple vers Taygeta ? 

Swaruu : Elles sont toujours dans leur corps, mais elles ne peuvent pas entrer complètement dans le monde physique. Et ce, de moins en moins, jusqu’à ce qu’elles meurent. Et quand finalement elles meurent, elles peuvent retourner à la Source ou ailleurs, ou se réveiller dans leur caisson d’immersion. 

Gosia : Ok, donc la déconnexion finale de leur conscience de soi se produit à la mort réelle du corps. 

Swaruu : Oui, pour cet exemple, oui. C’est à ce moment-là que la connexion est à 0 %. 

Gosia : Ok, j’ai compris. 

Swaruu : Le problème ici est l’effet automate que cela induit et qui conduit également au parasitage d’entités. C’est-à-dire que le corps, qui appartenait avant à quelqu’un, une personne réelle et gentille, devient un point d’entrée que des entités sombres peuvent utiliser pour intégrer le monde physique. Elles essaient toujours de trouver un moyen d’entrer dans le monde physique. Et c’est l’un des moyens qu’elles utiliseront et qu’elles utilisent déjà. Il s’agit donc d’un autre agenda de la Cabale, qui n’a pas été mentionné auparavant et qui est important. C’est une autre raison pour laquelle ils veulent vacciner les gens, afin qu’ils deviennent des portails pour la possession d’entités. Et cela est terriblement réel. Un des problèmes les plus récurrents, c’est que les gens qui se font vacciner, disent ensuite qu’ils se sentent bien, car les effets néfastes du vaccin sont progressifs et se manifestent petit à petit, au fur et à mesure que le temps passe. De plus, certains secteurs de la population, en particulier ceux qui se font vacciner pour la première fois, reçoivent parfois des placebos. C’est pourquoi ils ne signalent pas d’effets secondaires. Il s’agit d’une stratégie de la Cabale pour réduire les effets et, par là-même, réduire la résistance des gens à se faire vacciner.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.