Que c’est que l’Ether

Swaruu et Yazhi

Swaruu nous présente l’éther et toutes les choses qui s’y rapportent…Elle en donne la composition et démontre toute sa partie métaphysique.

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  Gérard Toussaint Ruffin, pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

Message publié le 12 novembre 2019

Video sourc https://youtu.be/7dSdnv1iiws

L’ETHER – Enseignements de Swaruu d’Erra

L’intelligence a de nombreuses définitions. On dit qu’un poulet est moins intelligent qu’un chien. Ou un oiseau qu’un chat. Mais il s’avère qu’en étant un oiseau, vous avez toute l’intelligence dont vous avez besoin, et il en va de même pour le chat, la poule ou le chien.

Vous n’avez pas besoin de comprendre la physique quantique pour être intelligent, car il n’est pas nécessaire pour un colibri de connaître la théorie des cordes. Mais en soi, en accumulant des connaissances et en les intégrant consciemment, l’intelligence se développe. Cela va de pair, une chose ne se passe pas sans l’autre.

Nous pouvons la décrire comme de la musique, parce qu’elle en est une. C’est une séquence avec un intervalle de temps entre chaque impulsion d’énergie. Chaque impulsion atteint le même point, avant de s’effondrer. On maintient ainsi un point de concentration d’énergie, qui ne redevient pas simplement potentiel. Si ce point est une particule de matière dure, et si nous en rassemblons d’autres identiques, elles s’assemblent pour former des molécules plus complexes et ensuite des objets… des planètes, des soleils.

Un objet, disons un crayon … revêt cette forme parce qu’il possède un système compliqué, une danse, ou un groupe de séquences harmoniques d’une fréquence qui le soutient en tant qu’objet. Une voiture… des harmoniques plus complexes. Des milliards de milliards de variables ou de pulsations d’énergie qui maintiennent à ce point précis toutes les molécules pour former une « voiture ». Mais en soi, il n’y a pas de matière. Elle n’existe pas. C’est juste une autre forme qui sort ou émane des ondes stationnaires dans l’éther.

La quantité de calculs est énorme. Tout est généré artificiellement avec des pulsations et des micropulsations d’énergie électromagnétique. Par exemple, à l’intérieur d’un ordinateur Taygétain, à la place des puces, de la silice traditionnelle, des microprocesseurs ou des transistors, il y a des séries de plusieurs millions de nano-accélérateurs de particules. En eux-mêmes, ils affectent le champ qui génère les mélodies, ou la séquence de pulsations (harmoniques) qui dicte les points de formation des ondes stationnaires qui formeront l’objet. Ici, les ordinateurs ne font pas seulement des calculs mathématiques, ils réalisent surtout des dessins ou utilisent des probabilités dans un champ quantique.

Et ce qui contrôle les harmoniques d’une fréquence … si elle est artificielle, ce sont les microaccélérateurs quantiques, et si elle est naturelle, c’est la pensée même d’un être conscient qui détermine l’ordre, et la séquence des harmoniques. Formant la loi des miroirs ou la loi d’attraction. La conscience, vos souvenirs, votre esprit, votre âme, tout ce que vous êtes, c’est l’éther lui-même. Il n’est pas dans le corps. C’est juste un traducteur que vous avez développé vous-même. Vous êtes une vague, avec une crête et une vallée comme dans la mer, la mer est l’éther, d’où vient toute chose, les autres vagues avec leurs crêtes et leurs vallées sont les autres personnes.

Vous faites partie de la même chose, mais en conservant votre individualité. Vous naissez, vous grandissez, vous vivez… et vous mourez… mais vous êtes toujours là. Vous formez une autre vague, puis une autre. Tout ce qu’il y a, c’est de l’éther. Le reste n’est que des idées, un rêve créé dans le grand esprit qu’est le tout. Le rythme de ces vagues, votre position entre elles, la fréquence et la distance entre elles sont les harmoniques… et ensemble elles forment la mer… et une réalité apparemment solide. Mais ce n’est qu’une apparence. Vous rêvez d’être une personne… indestructible et intemporelle… éternelle, sans commencement ni fin.

Votre table n’est solide que parce que les charges magnétiques moléculaires qui la composent se repoussent contre celles de votre main. Mais elle n’est que l’énergie d’une danse éternelle, obéissant à ce que dicte la conscience suprême que vous représentez comme une vague dans la grande mer de l’éther.

Ce qui ne reçoit pas d’attention créative redeviendra une énergie potentielle, d’où elle provient. Une voiture abandonnée, une maison abandonnée… est détruite et devient quelque chose d’utile du point de vue des consciences créatives les plus proches qui peuvent utiliser cette énergie potentielle. Si vous n’en avez plus besoin, cette maison sera dévorée par les termites, et la forêt reprendra cette zone. Il ne reste que les choses les plus difficiles, ou celles qui prennent plus de temps à devenir de l’énergie potentielle, parce que ce sont elles qui ont reçu le plus d’énergie créative au départ … les murs de pierre tiennent encore parce qu’ils contiennent aussi en eux la conscience et la présence des minéraux qui s’y trouvent, qui sont autant la conscience. Mais à la fin, tous reviendront à n’être que de l’énergie potentielle, en perdant l’attention de celui qui les a créés.

Plus un objet a reçu d’attention… plus longtemps il dissipera cette énergie, mais elle se dissipera tôt ou tard, si quelqu’un n’y prête pas attention. Harmoniques d’une fréquence … pulsations ordonnées des pensées d’une conscience créative. Dans un ordre mathématique précis, se chiffrent entre des billions de milliards par objet.

Vous avez créé votre monde … vous comprenez pourquoi vous l’avez créé de cette façon ou pas.

Il n’y a jamais rien à craindre… Vous ne faites que rêver.

Du point de vue scientifique, les harmoniques ne sont que des pulsations électromagnétiques dans un ordre mathématique parfait, obéissant à des formules toroïdales. Tout est un toroïde, toute la matière vient du toroïde… D’un atome, d’une molécule, d’une pomme, d’une voiture, de votre brosse à dents, à la Terre, au Soleil et à la Galaxie. Tout est basé sur les mêmes principes mathématiques précis, et même prévisibles une fois qu’ils sont compris.

C’est pourquoi la Terre ne peut pas être plate. Elle ne pourrait tout simplement pas se manifester comme telle, ne pourrait pas exister.

Ce qu’un ordinateur quantique holographique réalise, ou fait, c’est d’émuler ou de copier un cerveau. Le cerveau calcule également des probabilités dans un champ quantique. Entre le monde apparemment matériel … et le côté éthérique, où vous résidez réellement, celui que vous êtes.

L’ordinateur ne fait que le copier … et le capte avec une intensité électromagnétique plus grande, en termes de tensions, d’ampères, de joules, d’Ergs … et d’autres mesures. Accélérant le processus de manifestation.

C’est la même chose à partir d’un vaisseau en vol supra-luminique. Son toroïde à haute énergie de fréquences contrôlées avec une précision, et une exactitude extrêmes, le rend incompatible énergétiquement, et au niveau de ses harmoniques qui le maintiennent comme « existant » dans son lieu d’origine. Il saute dans l’éther, devenant l’énergie potentielle du vaisseau contenue dans une bulle artificielle qui contient encore toute l’information des harmoniques de ses fréquences, qui à leur tour maintiennent l’énergie sous la forme de « vaisseau et ses occupants ». En changeant à nouveau artificiellement les harmoniques de leurs fréquences… ils deviennent compatibles avec la destination.

Il n’y a pas de mouvement dans l’espace, il n’y a pas de déplacement, et il n’y a pas de distances à parcourir, puisque depuis l’éther tout est, et tout ce qui existe, l’univers entier, est totalement contenu de manière surimposée dans l’éther. Par description : tout ce qui existe occupe le même espace, entrelacé comme un tissu.

Vous ne changez que les lieux pour lesquels vous êtes compatibles, en fonction de vos harmoniques, de vos fréquences et de vos vibrations. Et les endroits avec lesquels vous êtes compatibles sont ceux où vous vous trouvez.

Gosia: Et pourquoi les molécules de la main se repoussent contre celles de la table ? D’où cela vientil ? L’avons-nous programmé ainsi depuis des plans plus élevés également, afin d’ « interagir » avec nous-mêmes ? Moi, avec la table ? Pour s’amuser de cette façon ?

Swaruu : Parce qu’ils ont des harmoniques différentes d’une même fréquence, et que l’un est invasif pour l’autre. Cet effet de répulsion est ce qui crée la « loi » de la matière qui dit que deux objets ayant une masse ne peuvent pas partager le même endroit. Si vous modifiez la densité, cela se produit. Ce qui explique pourquoi certains êtres ou certaines technologies, comme un faisceau de traction, peuvent passer à travers les murs.

Gosia : Mais pourquoi sont-ils différents, les harmoniques d’une fréquence ? Comment cette différence s’est-elle produite ?

Swaruu : D’abord, parce qu’un harmonique ou groupe d’harmoniques définit la forme de l’énergie potentielle comme étant votre main, et un autre groupe avec d’autres harmoniques définit cette énergie potentielle comme étant un tableau. La différence fait que les molécules se repoussent, créant l’illusion que votre main ne peut pas se déplacer à travers la table parce qu’elle est solide.

En soi, il y a un autre point critique difficile à expliquer, mais de la plus haute importance ici. Depuis l’éther, il n’y a pas de distances, pas de temps, et tout ce qui existe dans l’univers du point de vue matériel, quelle que soit la densité ou le plan, est contenu dans l’éther sans aucune distance les uns des autres. Tout n’y est que surimposition. Et vous ne pouvez voir un lieu, ou une position dans le temps d’un lieu, que par la fréquence, ou la gamme de perception des fréquences dont dispose l’observateur.

L’éther est la conscience créatrice suprême de toute chose. C’est la source originelle. La somme de toutes les consciences individuelles apparemment externes, sous forme de fragments holographiques de l’ensemble, qui contiennent toutes les formes, qualités et caractéristiques de l’original. Cette intelligence, c’est vous. Et nous tous, en tant qu’entités apparemment séparées, sommes tout simplement les mêmes.

Gosia

: Ne pensez-vous pas que l’éther est encore « seulement » le support de quelque chose d’encore plus loin ? Et que ce quelque chose pourrait fonctionner à travers l’éther, je le perçois. Je sens qu’il pourrait y avoir quelque chose de plus loin, même au-delà de l’éther lui-même. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais je le sens. Peut-être que l’éther ne représente rien d’autre qu’un « pont » avec le monde manifesté. C’est ce que me dit, de loin, ma perception intuitive à présent. En philosophant et en pensant. Je ne dis pas qu’il en est ainsi.

Swaruu

: L’éther englobe tout, tous les plans et chaque moment sur tous les plans, par définition, il est, tout simplement, et il ne peut pas être un moyen de faire autre chose puisqu’il est totalement inclusif. S’il y en avait plus, ce serait juste plus d’éther. Pour que l’éther ne soit qu’une conscience d’organisme ou d’une personne sur un autre plan, qui n’est en soi qu’une conscience parmi d’autres, lesquelles sont à leur tour unifiées pour former quelque chose d’encore plus grand, un supra-éther, ce serait une contradiction dans les termes, étant donné que l’éther est totalement inclusif et infini, et qu’il comprendrait également un éther plus étendu. L’éther doit être tout. Tout ce que vous y ajoutez n’est que plus d’éther et c’est la perception de celui qui l’ajoute, qui le définit comme quelque chose de plus, qui n’est pas de l’éther. L’infini ne peut rien contenir au-delà de l’infini. C’est juste plus d’infini.

Gosia

: J’ai compris. Mais je sens qu’il y a encore d’autres choses à explorer ici. Difficile à expliquer avec des mots. Bien que je ne sache pas ce que c’est.

Swaruu

: Ces autres choses à explorer sont des parties isolées dans l’éther infini lui-même.

Gosia

: Vous pensez ? Oui, c’est possible !

Swaruu

: Si c’est une partie isolée, ce n’est qu’une partie du tout, de l’éther.

Gosia

: Bien que je pense toujours que le « TOUT » que nous ressentons comme l’éther est… il peut aussi faire partie d’un « jeu » au-delà. Peut-être. Un jour, je le découvrirai. Je sens que tout cela ne finit jamais. Chaque fois que nous pensons avoir atteint le TOUT, ce n’est pas la fin. Il y a d’autres choses à comprendre à propos de ce TOUT. Est-il possible qu’au-delà du TOUT, il y ait quelque chose que le TOUT n’inclut pas ?

Swaruu

: Gosia, cela ne peut être que davantage d’éther. Le même concept d' »au-delà » n’inclut qu’une plus grande partie de l’infini. Si vous avez quelque chose d’infini, le TOUT, c’est juste infini. Tout ce que vous ajoutez est inclus dans l’infini.

Gosia

: Le TOUT semble trop petit pour moi haha. Un jour, je ferai une expédition là-bas. Au-delà du TOUT. Aux frontières de l’infini.

Swaruu : L’infini ne peut pas, par définition, avoir de frontières. Et l’éther n’est pas petit. C’est seulement l’esprit qui ne peut pas comprendre le concept de quelque chose qui inclut tout, et qui est tout, simultanément. L’infini est aussi grand que la partie holographique de l’éther qui essaie de le percevoir. Une personne.

Le problème ici est que ce n’est pas quelque chose de théorique, comme on pourrait le penser sur Terre. C’est le comment et le pourquoi d’un vaisseau qui peut voyager instantanément à des milliers et des milliers d’années-lumière, et aussi pourquoi il peut aller n’importe où dans le temps. C’est quelque chose qui est déjà empirique pour les races interstellaires.

Gosia

: Oui. Ce qui m’étonne aussi, c’est votre capacité technologique à faire fonctionner l’éther comme le fait la conscience elle-même. Créer de la matière, insérer des objets, etc. Comment en êtesvous arrivé à ce point de progrès technologique ? Comment en êtes-vous arrivé à développer toute cette technologie ?

Swaruu

: En calculant des probabilités dans un champ quantique. Il s’agit d’une technologie vieille de milliers et de milliers d’années. Et il se passe autre chose. Cette technologie nous est venue à nous, ou nous est parvenue par le biais d’autres races – et de notre race également. Par des cercles ou des cercles dans le même temps où, à proprement parler, du point de vue d’une ligne temporelle que nous percevons, il n’y a personne qui a créé cette technologie. Elle vient de l’éther, parce qu’elle a été importée d’un autre côté, qui à son tour vient d’un autre côté.

Exemple : Si vous avez une idée créative … utilisons E = MC2. Einstein reçoit la formule donnée par un autre Einstein, et cet Einstein voyage dans le passé et se la donne à lui-même. Qui a inventé la formule ? Il n’y a pas de processus ou d’effort créatif. Pourtant, la formule existe bel et bien.

Gosia

: Est-ce que c’est vraiment ce qui se passe ?

Swaruu : Un vaisseau Taygétain est apparu et a dit qu’il venait du futur… et la personne sur le vaisseau apprend aux personnes présentes à faire un autre vaisseau… Mais comme il s’agit de Taygeta, ces gens vont grandir et donner à leur tour cette technologie à leurs descendants, et ceux-ci à leurs descendants… jusqu’à ce qu’un jour, il arrive à quelqu’un de retourner dans le passé pour semer cette technologie. D’où vient-elle ?

Gosia

: Eh bien, d’où vient-elle, Swaruu ?

Swaruu

: L’éther contient déjà toutes les possibilités, il contient déjà toutes les situations possibles. Il contient toute la technologie qui pourrait exister. Personne ne l’a créé parce qu’il vient de l’éther. Cela va à l’encontre du concept matriciel de devoir travailler pour mériter. Cela signifie que vous pouvez être et tout avoir si vous n’apprenez qu’une chose. Manipulez les fréquences avec votre esprit.

Et manipuler des fréquences avec votre esprit est la même chose que ce que fait un vaisseau spatial, à la différence près que la tension et la force sont très élevées, de l’ordre de plusieurs TEV, et qu’il le fait très rapidement. Parce que depuis l’éther, le vaisseau accède à l’ensemble et peut donc mettre à votre disposition tout ce qui est contenu dans l’éther.

Gosia

: Mais comment sont manipulées les fréquences avec l’esprit ? Quel est le processus exactement ? J’imagine déjà quelques « techniques » mais quel est le processus exact de ton point de vue ?

Swaruu

: Travail intérieur, confrontant les ombres. Pourquoi ?

Voilà pourquoi : Si vous êtes 1000 points, votre conscience actuelle, avec laquelle vous voulez des choses, et avec laquelle vous pensez, n’est que 20 (2%) de tout ce que vous êtes en tant que personne, fragment holographique de la source, apparemment isolé des autres personnes – qui ne sont que des versions alternatives de vous-même.

Les 980 points sont votre subconscient et votre inconscient. Il est contenu dans votre corps physique, comme un programme direct d’interprétation du principal contenant de votre inconscient : votre corps astral (contenu dans un corps physique qui n’est rien d’autre qu’une partie solide apparemment limitée de votre corps astral, ils sont identiques). Vous dites donc : « Je veux manifester un gâteau », et vous dites cela avec 2% de ce que vous êtes, parce que les 98% restants sont passés à divaguer et à se contredire constamment.

Pourquoi en est-il ainsi ?

Parce qu’il y a une contradiction ou une séparation entre le corps astral et le corps physique, parce qu’il est séparé artificiellement, même si c’est le même. Cette séparation physique EST la matrice, avec ses fréquences limitatives, qui préservent la différence apparente entre la matière dure physique et le corps éthérique, ou astral.

Comme l’a dit Carl Jung : Tout ce que vous réprimez reviendra plus tard comme le « destin ».

C’est parce qu’il y a un grand traumatisme chez l’être humain en tant que proto-espèce secondaire. Ce traumatisme a créé une séparation, due à la nécessité de réprimer ce qui est indésirable et ingérable pour l’esprit humain. On dit sur Terre que le traumatisme est, ou a été causé, par les cataclysmes de la Terre, la grande inondation et ensuite le changement de pôles magnétiques qui s’en est suivi. Pour moi, c’est quelque chose de plus simple et terriblement évident : c’est la séparation artificielle envahissante, entre le corps physique et le corps astral et éthérique causée par : l’imposition de la matrice lunaire il y a 12 500 ans.

Parce qu’elle crée une séparation claire entre le fait de se connaître soi-même comme quelque chose de physique, de dur, et en même temps le fait de savoir intérieurement être quelque chose d’éternel, d’indestructible et d’éthérique. Le corps physique, la matière dure, contre l’esprit et l’âme éternelle. C’est le grand traumatisme.

L’Ego est ce qui résulte de la destruction du Je. – Carl Jung.

C’est ce qui a détruit le Moi. Le Moi est l’unification entre l’esprit et le corps qui n’est rien d’autre qu’une projection de la gamme de perception des fréquences limitées. Le Soi unifié est le Soi quantique. Celui qui est unifié.

Nous avons besoin d’un travail intérieur, pour faire face aux peurs et aux traumatismes. Pour accepter la négativité, la haine et tout le négatif que nous possédons tous. Pour l’intégrer dans notre être. Accepter également nos côtés sombres, car ils nous définissent également, et ne pas s’inquiéter, car les parties négatives, lorsqu’elles sont confrontées à l’amour et à l’acceptation, ne se dissolvent qu’en laissant derrière elles le Moi unifié, le Moi quantique. Complète et sans fragments. L’amour n’est pas la fréquence la plus élevée, loin de là. La fréquence la plus élevée est l’INTEGRATION.

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.