La conscience des reptiles

Explication métaphysique du role de la conscience à la création de races régressives reptiles et Archontes, égrégores collectifs

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  Gérard Toussaint Ruffin, pour la traduction

 

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

Esprit reptilien – Ancêtres humains Swaruu D’Jedi Ronin Swaruu

: Définissez la conscience des reptiles, s’il vous plaît. Que voulez-vous savoir ?

Gosia

: Le degré de leur connexion à la source, leur mentalité, et pourquoi ils sont comme ils sont. Ce qui les définit et pourquoi.

Swaruu

: Reptile <— <— c’est très vaste. Définissez quelle partie sur le reptile, s’il vous plaît.

Gosia : Le régressif. Ceux qui ont le besoin, ou du moins semble-t-il, de cultiver leur culture en se basant sur les autres.

Swaruu

: Ok. Niveau de profondeur du sujet. Veuillez définir :

1.-Disney

2.- Niveau de la conspiration

3.- Concept stellaire

4.- Concept cosmique plus profond.

Gosia: 3 et 4.

Swaruu: 3 est une perte de temps puisque 4 contient 3 mais 3 ne contient pas 4.

Il n’existe pas de conscience reptilienne régressive. Cela n’existe pas. Il est vrai que si vous y pensez, alors elle existe. Mais pourquoi ? Parce que si tout existe… sa dualité existe également. Si tout existe… alors c’est parce que rien n’existe. Tout est une idée, un concept. De qui ? De ceux qui la voient, la comprennent et l’observent.

Les régressifs n’ont aucun lien avec la Source. Ou bien ils en ont un un de different… comme étant la cause de quelque chose d’autre. De quelqu’un d’autre. La Terre est exactement comme elle devrait être. Reptiles, Maitré, Cabale, Maçons, Délinquants, Vaccins, Royauté reptilienne, guerres… Archontes qui se nourrissent de la Peur… Homme-chapeau… Homme-mite… Homme Chauve-Souris… Tout est un égrégore, un reflet de la conscience humaine dans le cas de la Terre. Reflet des créateurs. De la façon dont ils sont et comment ils sont à l’intérieur. Où se trouve leur attention. Dans leur peur. Tout peut se résumer à cela. LA PEUR. Ce qu’ils craignent, reçoit beaucoup leur attention, et avec une grande émotion « mortelle ». Ils le manifestent par les conventions collectives qu’ils ont entre eux sur la façon dont cette réalité devrait être. De ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas.

Les régressifs, les reptiles, Maitré, et les archontes. Les « entités astrales inférieures qui se nourrissent de la peur » ne sont pas des créateurs. Elles sont créées. Elles sont des projections de la communauté de la psyché humaine. Sans connexion à la source, elles ne peuvent rien créer. Elles ne sont pas la source. Pas plus qu’un poteau de rue. Création de quelqu’un d’autre. D’un esprit collectif et individuel. L’âme est la source, pas seulement « une connexion à … » Donc ils ne créent rien, ils prennent juste ce qui existe déjà et le transforment à leur convenance. Et leur confort est ce qui génère le plus de peur… parce que c’est ce qu’ils consomment.

Pourquoi consomment-ils la peur ? (Appelé par de nombreux Lush) Que signifie ce Lush ? C’est l’attention forte et constante d’une conscience et d’une énergie de basse fréquence. L’attention créative. C’est pourquoi ils la consomment, elle les nourrit, parce qu’ils sont des égrégores. Sans une attention peureuse, ils disparaissent, ils ne peuvent pas exister. C’est pourquoi elles se dissolvent lorsque quelqu’un ayant une conscience, une âme, une connexion avec la source leur fait face. Ils ne peuvent pas exister ainsi. L’amour et l’acceptation sont donc toxiques pour eux.

Il n’y a pas de victimes ici, nous sommes déjà fatigués de le dire. C’est pourquoi nous disons toujours que le monde est tel qu’il devrait être. Nous ne pouvons pas réparer le monde parce qu’il ne nous appartient pas de le réparer. Il est à eux, les humains. Nous ne pouvons être que des mentors, pour ceux qui écoutent. Mais en fin de compte, ce monde n’est pas seulement la création des humains, ce sont les humains eux-mêmes. Ils sont le monde eux-mêmes. Il ne sert à rien de les emmener dans un autre endroit, sur une autre planète. Parce qu’ils emportent les problèmes avec eux, parce que ce sont eux les problèmes. Vous ne pouvez pas vous concentrer sur quelque chose et lui accorder votre attention, quelle qu’elle soit, sans qu’elle ne se manifeste.

Seuls quelques-uns créent toute chose. Ceux qui ont une âme. Les autres ne sont que leurs égrégores, leurs ombres. Manifestations de ce qu’ils craignent la nuit. Il n’y a pas d’autres reptiles que ceux créés par les humains eux-mêmes. Personne n’est leur prédateur. Ils se dénigrent eux-mêmes, et je veux dire personnellement. Chacun d’entre eux.

Ils marchent dans les rues sous la pluie avec des chaussures cassées… Ils ont du ressentiment envers l’homme riche avec son nouveau camion blanc « dernier modèle » qui traverse une flaque d’eau et les baigne. Ils se sentent malheureux. Etant des dieux. Celui qui a les chaussures cassées existe… L’homme riche dans le camion n’existe pas. C’est sa création. Parce qu’il a mis SON attention pour perpétuer son sentiment de misère et de n’avoir aucune valeur. S’il avait son attention ailleurs, celle du dernier modèle de camion blanc ne serait qu’une énergie potentielle. Insignifiante, sans valeur. Eh bien, il se la donne à lui-même… Celui avec les chaussures cassées, toutes mouillées. Il pourrait très bien danser sous la pluie… Mais il préfère se sentir malheureux ! <— <—

Il ne voit pas que cet homme dans le dernier modèle de camion blanc… S’il est réel… pourrait être terriblement endetté, stressé dans un travail horrible et a pris ce camion à crédit… pour atténuer son propre sentiment d’invalidité, d’inutilité, d’incohérence existentielle. Noyant cela dans un achat… mettant sa propre valeur personnelle dans quelque chose d’extérieur à lui. Celui avec les chaussures cassées est libre.

C’est juste ce que vous voulez vivre. C’est l’attitude que l’on adopte face à la vie. L’interprétation donnée aux choses. Sur le plan personnel… Mais elle transcende au niveau mondial. Là, il n’y a rien à sauver. Ils sont comme ils veulent être. Et consciencieusement, et avec la planification qu’il en sera ainsi, depuis le début.

La conscience des reptiles… La matérialisation et la manifestation de leurs peurs les plus profondes. Rien de plus. Araignées éthériques négatives… archontes et entités nocturnes… Des idées dans leur tête, rien de plus. Ils ont tout créé et de la même façon ils peuvent tout dissoudre.

Qu’en est-il des régressifs en 5D ? Ce sont les mêmes. Création de la peur 5D de toutes les races. Reflet de leurs peurs. Les chaussures fauchées sont des dieux. Le camion blanc… n’existe pas.

Comme l’univers est intégration… il ne peut y avoir de mal en tant qu’en tant qu’entité séparée. Le mal n’existe pas. Même face à des gens qui viennent de perdre quelqu’un à cause de personnes malfaisantes, et aussi des millionnaires avec des seringues, et des guerres ! Ce sont des idées. Le mal ne peut pas exister. Seulement dans la dualité. Mais c’est un choix.

Gosia: Mais en vérité, y a-t-il vraiment un moyen de s’en sortir… tant que nous sommes dans la 3D5D qui fonctionne essentiellement avec la dualité et le contraste ? Il n’y a pas de mal, mais seulement dans les domaines et les points d’intérêt mentionnés ci-dessus (…). De là, le jeu du monopole continue. S’il y avait une issue, ce ne serait plus la 3D 5D… nous monterions directement dans la 7D et au-delà. Nous essayons donc de résoudre quelque chose qui est de toute façon dans la nature même de ce domaine.

Swaruu : C’est exact. Bienvenue au 9D en pensant <—<— Pas même au 7D. 9D. La dualité est comprise, mais transcendée.

Une vie… Une durée de vie… Quelqu’un naît, grandit, vit, descend et meurt. On a l’impression que c’est beaucoup de temps… Une durée de vie… Ne vous mettez pas à vibrer pour des choses que vous ne voulez pas. L’agresseur dans la rue… Ça commence, ça progresse et ça finit. Comme une durée de vie. En s’éloignant, en regardant tout d’un point de vue plus étendu. Une incarnation sur Terre n’est qu’une autre situation pour laquelle vous êtes devenu une machine vibratoire. Un clignement d’œil une nano seconde pour l’Univers. Et vous êtes cet Univers. Personne n’est une victime d’un point de vue plus étendu. Et d’en bas, de là, tout le monde est une victime. Alors, qu’allez-vous faire ? Comprendre qui vous êtes et ce que vous voulez, et avec cela : Changer votre perception de la réalité.

Gosia: Merci Swaruu ! Maintenant, j’ai une grande question. Bien que vous l’ayez déjà expliquée ci-dessus. La question était : quelle peur avez-vous eue, et quel traumatisme, vous tous, d’avoir attiré les Guerres d’Orion, et les reptiles dans VOTRE réalité bien avant que les reptiles n’apparaissent sur Terre, en s’échappant de la FÉDÉRATION ? Parce que les reptiles ne sont pas seulement apparus sur Terre. En fait, vous avez vous-même combattu avec eux pendant des millénaires. Bien avant que les « humains » et la 3D n’apparaissent.

Swaruu: Tout est une partie plus étendue de la même chose qui se passe sur Terre. En 5D, tout se manifeste de la même façon. Le concept de reptiles régressifs sur Terre est très humain. C’est le reflet d’eux-mêmes. Il est vrai qu’il y a la même chose ici, mais elle obéit au même processus. La peur collective qui manifeste tout. Un égrégore cosmique.

Gosia : Mais ça ne peut pas être seulement humain si ce sont les mêmes reptiles que la Fédération chassait AVANT que les humains ne deviennent des humains. Je pense juste à assembler les pièces du puzzle.

Swaruu : Du point de vue du collectif humain, de la masse moyenne : il n’y a pas de Fédération. Tout est dans leur tête. Ce sont donc eux qui manifestent les régressions pour eux-mêmes. D’où leur vient l’idée ? Les humains, tous ceux qui ont un esprit et une conscience de l’âme… étaient des Lyriens, des races lyriennes. Ils emportent donc leurs idées avec eux là où ils vont.

C’est comme dire que le concept de reptiles n’est concentré qu’en Angleterre, à cause de David Icke. Mais il est aussi présent dans d’autres pays maintenant. C’est la même chose, la même raison, mais à un autre niveau et élargi.

Gosia : Exactement. Donc vous ne pouvez pas dire « humain ». C’est une CO-CREATION de toutes les races. Humaine et non-humaine. Parce que nous sommes tous ETs.

Swaruu : C’est ça le problème. C’est la co-création de toutes les races. Mais il y a aussi une bulle qui est une création purement humaine et c’est ce qu’on appelle les problèmes 3D. Et le fait qu’ils soient une création mentale ne signifie pas qu’ils ne sont pas matériels. C’est la définition d’un égrégore. La matérialisation d’une peur, d’une idée. Et cela se voit dans la mécanique du matériel de manifestation que j’ai donné auparavant.

Avec suffisamment d’attention vous créez les harmoniques d’une fréquence qui va soutenir la création de nœuds, avec la forme exacte de ces harmoniques, et ainsi la matière et son comportement sont générés comme un miroir de l’idée créative d’un être avec une âme consciente, et qui est un fragment holographique de la Source. Et la direction du flux de cette attention est la gravité.

Mais ce sont des idées. Et les guerres sont menées pour des idées. Il n’y a pas de dualité, il n’y a pas de telle chose. Ce ne sont que des idées. Des idées imposées par l’un ou l’autre point de vue. Tout est amour et intégration. Mais même pas cela. Parce que vous ne pouvez même pas définir l’amour et l’intégration sans générer le concept opposé. Alors, c’est comme ça. La source. Indéfinissable, éternelle.

Gosia : Ok. Et avez-vous résolu votre monde intérieur alors que les ETs font la course vers l’extérieur pour éviter d’attirer ce type de reptiles dans votre réalité ? Pour ne pas les manifester ? Alors si ce n’est pas le cas, et je pense que vous ne l’avez pas fait, pourquoi sont-ils toujours là ?

Swaruu : Ils sont toujours « en existence » parce qu’on leur accorde encore de l’attention. Parce qu’ils sont encore « craints ». Dès que vous cessez de les craindre… dès que la peur est surmontée, vous grandissez… C’est à ce moment que vous grandissez intérieurement et que vous réalisez que la dualité n’existe pas. Que tout fait partie de la même chose et que le concept de quelque chose, et la négation de ce quelque chose est uniquement basé sur d’autres idées. Cet état de conscience est donc le même que celui de la 7D, ou mieux encore du 9D. Où il n’y a plus ces reptiles. Ils ne peuvent pas exister puisque tout là-bas tend vers l’intégration, l’acceptation, le progrès et l’amour. Il ne peut donc pas y avoir de « mal » en tant que tel à des densités élevées. Parce qu’il est accepté. Il n’est pas combattu. Il est intégré et on sait qu’il n’est pas nécessaire. Il n’y a pas de résistance à ce concept. Le mal en tant que tel a donc tendance à disparaître, n’étant pas compatible avec ces densités. Il n’y a pas de reptiles régressifs. On le sait, mais… ils sont transcendés. Ils sont sans importance.

Gosia : Donc, ici sur Terre, qui bloquez-vous alors ?

Swaruu : Il n’y a pas de Reptiliens à bloquer. Nous combattons vos ombres.

Gosia : Je sens que les Reptiles sont là pour nous tous. Ombres ou pas, ils sont là. Et nous tous, TOUS, pas seulement les humains, devons guérir nos ombres. Parce qu’il n’y a PAS d’humains. Ce sont tous des ETs. Et tous les humains portent les souvenirs et les traumatismes de la guerre d’Orion. Donc l’ombre est de nous tous.

Swaruu : Oui, NOS ombres parce que nous sommes tous un seul peuple, que nous ayons la peau verte, la peau grise née dans l’Orion ou dans les Pléiades, nous sommes un seul peuple. Nous l’avons manifesté autant que vous l’avez fait sur Terre. Mais maintenant, ce que nous avons sous la main, c’est ce que vous faites là maintenant pour manifester vos problèmes, Reptiliens et autres. Ici, nous en sommes venus à comprendre ce qui se passe. Nous ne manifestons plus ce que nous ne voulons pas.

Ce dont nous parlons, c’est du problème de la Terre. Le même problème se répand en dehors de la Terre, mais il est en grande partie sous contrôle. Le problème de la Terre est toujours de leur responsabilité. Encore davantage parce qu’elle est isolée. Il ne se répand plus.

Gosia : Mais c’est à cause de l’installation 3D, tout a empiré après ça !

Swaruu : La 3D est dans votre esprit. Et rien que dans votre esprit, la matrice lunaire est très faible maintenant et s’effondre. Les gens sur Terre manifestent maintenant leur monde, ce qu’ils voient, ce qu’ils vivent. Ce que vous considérez comme injuste est de leur propre fait. La seule façon pour eux de s’en sortir est de se réveiller en sachant qu’ils sont en train de créer tout cela. Et je veux dire tout cela parce que même les plus grands problèmes se résumeront à un battement de cœur, s’ils ont compris ce qui se passe réellement. Et même l’assistance physique est inutile lorsque les humains continuent à nous jeter leurs fantômes ! Ils doivent assumer la responsabilité de ce qu’ils créent. Mais ils doivent comprendre pourquoi !

Gosia : Je comprends. Et pourquoi ces « peurs » des anciens Lyriens en 5D se sont manifestées sous la forme de reptiles (régressifs) et non sous la forme… d’ours monstrueux. Pourquoi cette forme ? Car je comprends qu’il y avait des races reptiliennes POSITIVES.

Swaruu : Parce que comme chez les humains, la peur d’un reptile est évidente puisqu’il y a même une mémoire cellulaire de leur dangerosité. Une aura de peur est générée autour du reptile, et à partir de là, il grandit. Un/e Lyrien/ne il y a des milliers d’années qui avait peur des serpents suffit à générer tout le reste. Le concept même de races de reptiles régressives.

Si cela peut aider, je n’ai jamais vu de reptile. Seulement des gens qui prétendent les avoir vus. Des histoires, et des gens d’apparence plus humaine mais avec une âme et un comportement reptilien. Mais quelque chose comme un Kingu, je ne les ai jamais vus. Un Alpha Draco, oui je l’ai vu. Mais il se trouve qu’ils sont positifs donc… qu’est-ce qui se passe ici ?

Gosia : Curieux, oui. Je comprends. Et je reviens aux craintes. De quoi avez-vous eu peur il y a mille ans quand ils sont apparus, et que les Lyriens ont dû fuir à l’époque de la Grande Expansion ? Et deuxième question : si vous ne les combattez pas, à quoi servent toutes les épées si ce n’est qu’à résoudre des peurs intérieures ?

Swaruu : Les épées, les missiles et les armes à plasma sont inutiles. Tout est combattu au niveau de la conscience. Et ce n’est pas pour combattre, c’est pour transcender le concept.

Gosia : Mais même ainsi, vous n’allez pas vous débarrasser des navires de combat… parce qu’il a également été dit que vous ne pouvez pas vous contenter d’être l’amour, la paix et les hippies.

Swaruu : C’est parce que le niveau de conscience du collectif 5D n’a pas encore atteint cet état de non-reptilien. En bas, au niveau terrestre, ou ici au niveau de la vie objective. Selon les accords de perception de la réalité, il y a des reptiles en bas tout comme il y a des millionnaires fous avec des seringues. C’est pourquoi on dit que ce n’est qu’un jeu. Le monde, être en 3D est un jeu du point de vue de la 5D ou plus. Mais tout n’est qu’idées, concepts. Des préjugés et des attachements.

Gosia : Ok. J’aime que vous disiez cela parce que c’est exactement ce que je voulais entendre. Détourner légèrement l’attention des humains comme si c’était simplement leur monde misérable, alors que c’est une création de toutes les races. Et que vous avez aussi le même type de problèmes.

Swaruu : Le même « type » de problème. Mais ceux de la Terre sont les vôtres. Des virus mortels, des guerres. C’est VOTRE mentalité. Le reflet de VOTRE peur, de vos égrégores, individuellement et collectivement. D’où le concept d’hystérie collective également.

Gosia : Mais vous avez aussi dit : Nous n’allons pas nous débarrasser des armes parce que le niveau de conscience du collectif 5D n’a pas encore atteint cet état de non-reptilien. Eh bien ici, ce sera encore plus difficile si vous ne pouvez même pas le faire en 5D.

Swaruu : La conscience transcende tout, et est ce tout. La densité où se trouve votre corps physique n’est qu’une excuse pour ne pas progresser mentalement.

Robert : On pourrait donc aussi extrapoler le problème des reptiles au sujet de l’IA et de tous les autres problèmes, non ?

Swaruu : Qu’il s’agisse de reptiles ou d’un problème avec un pilote de PC… tout est le reflet de la peur. Je ne dis pas qu’il faut ignorer les problèmes. Mais ne les craignez pas. Et cela veut dire les confronter.

Certains ici viennent sur Terre avec une magnifique flotte. D’une grande puissance. Si elle avait été utilisée seule, le problème aurait pris de l’ampleur. Il suffit de prendre conscience. Le raisonnement. L’esprit. Savoir ce que vous devez faire. Et ce qu’il ne faut pas faire. <— Ne laisse jamais ton épée à la maison… Tu ne sais jamais quand tu en auras besoin. Pour affronter le coco. Et l’ouvrir pour le manger. Tu décides quel « Coco » tu veux rencontrer.

Gosia : Et de quoi avez-vous eu peur il y a mille ans quand les reptiles sont apparus et que les Lyriens ont dû fuir lors de la Grande Expansion ? D’où sont-ils réellement apparus ? Pourquoi ? Si les Lyriens vivaient en paix et n’avaient pas peur en théorie.

Swaruu : Ce sont des manifestations de leurs propres peurs. « On dit qu’ils sont venus d’une autre densité, d’un autre endroit dans une autre galaxie. » Mais je vois les choses d’une manière plus simple. Elles se manifestent chez tous comme un égrégore lyrien collectif.

Gosia : Mais quelles sont les craintes ?

Swaruu : La peur d’être mangé, exploité dans l’inconnu. Elle se nourrit d’elle-même, et croît de façon exponentielle quand on lui prête attention. Elle est nourrie. Ce Lush n’est pas « quelque chose comme une énergie mystérieuse émanant d’êtres vivants dans la terreur. » Il s’agit simplement d’une attention créative axée sur l’autodestruction.

Gosia : Mais il n’y avait pas encore de concept de se faire manger à l’époque… ils vivaient en paix.

Swaruu : En abaissant la fréquence, en entretenant une idée ou un concept autodestructeur à basse fréquence… le concept d’ « être mangé par des êtres reptiliens » est créé. A cause du fait de ne pas savoir comment contrôler ses peurs. Par ignorance. Surtout sur Terre maintenant, car il n’y a pas beaucoup de sagesse.

Gosia : Est-ce qu’il leur est venu « à l’esprit » d’être mangés en entrant dans une fréquence plus basse ? Je parle des Lyriens dans les guerres de millions d’années. Je veux entrer dans la racine du problème.

Swaruu : Cela aurait pu être quelque chose d’aussi simple que cela, oui. Il suffit que quelqu’un trouve un concept pour que d’autres personnes puissent l’apprécier et le faire grandir. Dans cet univers, la loi des miroirs est la règle. On ne peut pas chercher quelque chose sans le trouver. C’est une loi universelle.

Gosia : Donc la racine la plus profonde est toujours là, pas sur Terre. Parce que les vrais humains qui composent la Terre ont des milliers d’années. Les extraterrestres. Et ils transportent des souvenirs subconscients d’autres endroits, d’autres vies, jusqu’à ces guerres millénaires.

Swaruu : C’est vrai. Oui. Avant, ils étaient des « Démons » et des « Anges déchus ». Aujourd’hui, ce sont des « Reptiles », des « Illuminati », des « Maçons » et des « Millionnaires avec des seringues ». Mais c’est la même chose. Peur manifeste. Partout où vous mettez votre attention, et où les autres vous complètent de façon exponentielle, vous créez ce sur quoi votre attention est dirigée.

Gosia : Mais la peur de quoi ? Comment l’éliminer si nous ne savons pas de quoi nous avons peur ?

Swaruu : C’est souvent dans l’inconscient. Définition des peurs réprimées. Donc l’importance du travail de l’ombre, et de la gestion des problèmes entre en jeu. Ne vous aveuglez pas sur eux. N’évitez pas de voir le « mal », mais sachez qu’il est là et prenez-le comme base de ce que vous ne voulez pas. Utilisez la dualité en votre faveur, et non contre vous. Cela s’applique à la fois à la Terre et à la 5D ici. En sachant ce que nous ne voulons pas, nous manifestons consciemment le contraire, ce que nous voulons.

Gosia : Merci, c’est incroyable. J’ai juste un doute dans ce domaine. Quelle est la limite entre devenir « informé » (IA, Reptiles), et faire entrer cela dans votre existence ? Parce que vous avez dit qu’il suffit qu’une personne ait une idée pour qu’elle commence à grandir et devienne un égrégore. Et il y a une autre chose que je ne comprends pas : 99% de la population ne les connaît pas, et pourtant, ce sont des êtres spirituellement non éveillés. Et ceux d’entre nous qui sont éveillés, et spirituellement positifs, ont « attiré » les connaissances sur les reptiles, et l’IA etc. Je ne comprends pas cela. Je n’avais peur de rien. Mais maintenant, je sais tout sur eux. Ma mère a peur de tout et il n’y a pas de reptiles dans sa réalité.

Swaruu : Ils n’existent pas pour elle. Pour la majorité de la population, la souffrance et les troubles sont dus à d’autres raisons. Il n’y a pas de vérité objective. Seulement des idées et des accords ! C’est donc les Reptiles pour vous et pour David Icke. Les archontes et les rampants nocturnes pour les autres. De sales politiciens pour les autres. Chacun choisit ce qu’il veut craindre. Qui blâmer.

Les Reptiles ne sont pas dans la réalité de la plupart des gens. Ils n’existent pas pour eux. Même les gens qui ont des visites nocturnes et ne savent rien des entités attribuent cela à d’autres causes, des altérations chimiques dans leur cerveau, peu importe. Je ne dis pas de ne pas voir, et de ne pas être informé sur tout. Ce que je dis, c’est que vous devez surveiller l’attitude que vous avez vis-à-vis de ces choses, ou de ces problèmes. Surveillez-les et contrôlez votre peur.

Gosia : Oui, je comprends. Est-ce que le fait d’être informé de ces choses, de la gluante noire (Black Goo), de l’IA, etc… augmente leur existence ? Je suppose que cela dépend, si cela crée de la peur en vous ou non… Parce que je comprends que c’est l’énergie de la PEUR qui les nourrit, pas seulement le fait de savoir qu’ils sont là… et même le fait de savoir comment ils sont arrivés là en premier lieu, diminue leur existence.

Swaruu : Cela dépend de votre attitude envers eux. Et oui, en général, sans contrôle mental, de votre fréquence de pensée, de ce que cela signifie pour vous, cela crée plus de cela.

Gosia : Et si nous parlions des reptiles, etc. Ne sommes-nous pas aussi en train de l’ensemencer davantage ? Et la Cabale ? Quand est-ce que cela signifie nous « informer » ? Et quand cela devient il « les nourrir » ?

Swaruu : Oui, c’est vrai ! Mais en même temps, nous devons aider comme vous l’avez dit. Parce que vous êtes d’accord pour comprendre les choses, ce monde de la même façon que la moyenne. Ainsi, même si vous êtes « éveillé », vous percevez les choses à peu près de la même manière. Le vert est toujours vert, vous vous habillez comme eux, peu importe. Ainsi, même si les soldats ne savent rien des entités, et meurent terrorisés, ils continuent de nourrir les entités négatives que le collectif a créées. Il suffit d’une personne pour avoir une idée… la peur des serpents, par exemple pour créer une énorme manifestation, qui devient la grande expansion de l’époque, pleine d’innombrables espèces reptiliennes régressives.

Un seul esprit… crée une idée… une PEUR car elle concentre le pouvoir de manifestation… les autres vont craindre la même chose et encore davantage, et bientôt vous avez un gros problème, tout le monde aura ses entités. Avant c’était des démons, aujourd’hui ce sont des reptiliens, la même PEUR, un autre visage.

Gosia : Alors, où s’arrête l’information de la Cabale et de ses mensonges, et où commence l’ensemencement de cette réalité qui la rende plus forte ?

Swaruu : Elle fait que les gens voient la réalité avec le même objectif et les mêmes accords. Savoir cela, et savoir que nous travaillons aussi avec des perceptions moyennes de la réalité, ne rien faire, ne pas aider, est un choix et peut être respecté de la même manière qu’aider.

Ce que je dis, et je le dis, c’est que tous les problèmes de la Terre sont la création de la PEUR et des idées dans l’esprit des humains, que ce soit avec une inspiration venant de l’extérieur de la Terre, également, la matrice 3D sert de récipient dans tout cela … Je n’ai pas dit que vous ne deviez pas leur dire, ni que vous ne deviez pas les aider. Ce que je veux dire, c’est que c’est votre choix. Ne pas leur parler du problème serait votre choix et une approche valable, mais comme je l’ai dit, c’est l’attitude face au problème qui compte ici. Ce n’est pas le problème en soi

Vous pouvez leur dire ce qui se passe, mais c’est là que votre responsabilité s’arrête. N’oubliez pas le cheval. Vous pouvez l’emmener à la rivière, vous pouvez lui apporter un seau d’eau… mais vous ne pouvez pas le faire boire ! C’est eux, le cheval ! Votre responsabilité s’arrête exactement là où vous voulez qu’elle s’arrête, pas plus !

Robert : Merci. Revenir sur les peurs humaines qui peuvent être dangereuses pour vous. Donc nous pourrions être un danger pour vous… Gosia et moi, si vous nous emmeniez en 5D ?

Swaruu : Beaucoup de vos peurs se dissiperont parce qu’un moyen efficace de dissoudre certaines peurs, selon leur nature, est de s’éloigner de ce qui les déclenche. Mais d’autres peurs personnelles survivent à l’extraction parce qu’elles font partie de vous, de ce qui vous définit.

Robert : Il faut donc s’éloigner de toutes ces conneries négatives qui sont dans tous les médias. Et nous concentrer sur d’autres choses positives.

Swaruu : Oui, exactement. Mais quand vous ne pouvez rien y faire, si ces peurs se rapprochent de vous, deviennent quelque chose de plus tangible, ce que vous devez faire, c’est y faire face. Donc, en utilisant le virus par exemple, si les gens, les dieux créateurs de l’âme collective humaine ne faisaient pas attention à cette histoire de virus, elle se serait déjà dissipée. Mais l’égrégore est déjà créé… Et si Bill Gates vient frapper à votre porte avec deux seringues, là oui, défendez-vous avec l’épée.

Les Archontes sont les égrégores de l’esprit humain. Je ne dis pas qu’ils n’existent pas comme quelque chose qui interfère avec les humains. Ce que je dis, c’est qu’ils l’ont créé. Par conséquent, ils peuvent aussi le dissoudre.

Tout fait partie de la source. Tout est inclus. Mais les reptiles et les archontes eux-mêmes sont des créations d’êtres ayant une âme. Ils ne peuvent rien créer par eux-mêmes. Les reptiles ne créent rien, ils ne font que déformer ce qui est déjà là. Mais c’est l’humain, ou en conséquence de l’attention humaine collective ou individuelle. Les reptiles ne sont pas plus créateurs qu’un poteau de rue. Ce qui fait aussi partie de la source. Mais c’est une création, pas un créateur.

Leur comportement, celui des reptiles et des archontes obéit à un programme mental de la façon dont ils doivent se comporter. Comme un programme informatique. Si c’est x, alors y agit. Mais c’est un reflet de l’esprit humain. Les humains sont les créateurs de leur réalité. Les reptiles et tout le reste. C’est pourquoi ils veulent plus d’attention humaine, plus de peur, parce qu’ils n’ont aucun lien avec la source, parce qu’ils n’ont pas d’âme… ils sont sans âme.

C’est pourquoi on dit que les « Ets » régressifs désirent des « âmes humaines ». Bien sûr ! !!!! Bien sûr qu’ils les veulent. Parce que c’est ce qui les génère, les nourrit et sans âme humaine, ils ne sont rien. Elles s’effacent dans l’éther, dans l’énergie potentielle.

Gosia : Pourquoi est-ce que c’est l’énergie de la PEUR dont ils se nourrissent tous ? Pourquoi pas de l’excitation ou quelque chose comme ça ? Pourquoi cette émotion spécifique. La peur.

Swaruu : Ils ne se nourrissent pas de la PEUR en soi <—<— Ils se nourrissent de votre attention créative. La PEUR concentre seulement votre attention. Parce que vous entrez en mode survie. C’est pourquoi ils créent tant de choses négatives. Si vous pouviez avoir la même concentration sur les choses que vous voulez, vous pourriez vous les apporter avec la même force.

Gosia : Ok, la peur concentre votre attention. Mais l’excitation aussi, par exemple, non ?

Swaruu : OUI. Alors UTILISEZ-la à votre avantage

Gosia : Mais pourquoi ne se nourrissent-ils pas de l’excitation ?

Swaruu : Parce que l’excitation est généralement orientée positivement. Cela nourrit ce que vous voulez.

Robert : Et les reptiles peuvent-ils sauter en 5D ?

Swaruu : Ils passeraient par quelqu’un d’autre. C’est comme utiliser des humains avec des âmes. Encore une fois, ils vous veulent pour ça. Alors ils vous utilisent comme marionnettes.

Gosia : Mais une question très importante… pour clarifier… Les reptiles, TOUS, n’ont pas d’âme ? ??? Même les plus positifs ?

Swaruu : Non, il existe de nombreuses races de reptiles progressives qui aiment la haute densité. Alpha Dracos par exemple. Ce sont des créateurs. Je ne parle que des Reptiles et des Archontes. Et Archontes est comme n’importe quel monstre qui fait peur sous n’importe quelle forme, ou pas de forme (c’est plus effrayant). Ce sont des égrégores. Il y a aussi des humains sans âme.

Gosia : Donc les reptiles POSITIFS ont une âme ? ET NE SONT PAS des égrégores ?

Swaruu : Ce n’est pas parce qu’un reptile est un reptile qu’il est un égrégore. Mais oui, il y a un égrégore en forme de reptile comme il y a des égrégores en forme de sucette, pourquoi pas ?

Gosia : C’est ce que je veux dire. C’est important de le préciser. Tous les reptiles ne sont pas des égrégores !

Swaruu : Ce que j’ai vu, c’est que la forme d’égrégore la plus courante sur Terre est celle d’un archonte sans forme définie, puis celle d’un reptile. Laissant de côté les égrégores des peurs telles que le crime, les impôts, les guerres et les épidémies. Les égrégores des reptiles ne sont que des idées de l’esprit humain. Ils ne sont même pas une race. Ils sont cependant imaginés par les humains.

Gosia : Ah, donc… à part l’égrégore des reptiles, il y a une race de reptiles en général, oui ?

Swaruu : D’innombrables races de reptiles. Mais je parle de l’égrégore terrestre des reptiles manipulateurs. Et de l’égrégore des reptiles envahissants de l’espace pour la Fédération, pour les gens en 5D.

Robert : Les reptiles NON égrégore sont affectueux et positifs ?

Swaruu : Oui. Ils existent. Et vous pouvez aussi faire un égrégore positif. Il y en a beaucoup.

Gosia : Mais à part l’égrégore terrestre de la manipulation des reptiles, Y a-t-il des races reptiliennes qui existent vraiment ici et qui ne sont pas des égrégores ? Et qui sont aussi oppressives ? Je considère que c’est un point super important à comprendre.

Swaruu : Oui… mais il se trouve qu’ils sont aussi des égrégores de plusieurs races ici. C’est juste que dès qu’un individu met sa peur de côté, il cesse d’avoir ce genre de choses dans sa vie. Ils deviennent invincibles. Positif … et c’est pour s’élever à une autre densité plus élevée parce que c’est comme ça qu’on y vit. C’est la définition de l’existence dans une autre densité plus élevée. Pas la 3D et la faible 5D.

Gosia : Quelle est la race reptilienne REGRESSIVE qui n’est pas l’égrégore ? Ou est-ce que toutes les races négatives sont des égrégores ?

Swaruu : Le niveau le plus profond : Tout est un égrégore. Qu’elles soient positives ou négatives, ce ne sont que des idées. Cela dépend de qui le voit. Tout est une manifestation de la conscience. C’est la réalité matérielle dans l’univers entier. Cela n’a pas d’importance. Il serait nécessaire de définir ce qui est mauvais et ce qui est bon. Positif, régressif. De quel point de vue. Tout est une création de la conscience. Donc tout est égrégore.

Gosia : Ok, mais descendez de ce niveau. Plus bas. De notre niveau.

Swaruu : Ok. Comme nous l’avons dit au début. Il y a un niveau 2 à partir duquel on peut comprendre le sujet, appelé niveau de conspiration.

Il y a des Kingu envahissants avec des Dracos qui les manipulent. Et en 5D, il y a d’autres races, mais ici, ce sont surtout les Alpha Dracos positifs qui font leur part pour résoudre le problème en manipulant les reptiles de la terre. Et dans la 5D, il y a de nombreuses races reptiliennes régressives qui n’osent pas s’approcher des périmètres gardés par la Fédération.

Clarifiant votre autre point : Les reptiles positifs ont une âme. Les reptiles régressifs n’ont pas d’âme, et sont des égrégores d’esprits positifs.

Gosia : Aha ! Mais nous allons maintenant revenir sur ce que vous avez dit plus haut… qui dit ce qui est régressif et ce qui ne l’est pas. Comment le définissez-vous ?

Swaruu : C’est exact et tout devient plus compliqué de cette façon. Un régressif est quelqu’un qui consomme l’énergie des autres. Cela tend à l’autodestruction. Un être sans âme.

Gosia : Ok… maintenant, qu’en est-il des reptiles régressifs qui DEVIENNENT positifs ? Est-ce qu’ils acquièrent soudainement des âmes ? Parce que je sais que cela arrive. Vous avez dit que beaucoup d’entre eux changent de camp.

Swaruu : Oui, c’est une autre question. L’acquisition d’une âme. Pourquoi l’âme ou la conscience est « acquise ». Un exemple de cela est le phénomène des « walk-ins ».

Il arrive aussi le moment où un égrégore acquiert suffisamment de force pour acquérir sa propre conscience. Il commence à être autonome. « Sensible ». Pourquoi ? Comme toute chose, c’est ainsi que les espèces se manifestent. Nous ne sommes qu’une idée manifestée, de toute façon. Si un ordinateur peut être conscient de lui-même, pourquoi pas un égrégore ?

Le point principal ici, c’est que vous créez tout depuis le bas. Et vous manifestez les choses négatives plus rapidement que les choses positives ! Parce que les choses négatives ont toute votre attention et votre concentration, et les choses positives sont dispersées. Vous voulez une sucette au citron, puis la minute d’après vous en voulez une à l’ananas, puis une à la noix de coco, puis vous revenez à celle au citron. L’univers ne sait pas ce que vous voulez, car vous changez tellement ce que vous voulez ! Si vous vous concentriez sur ce que vous voulez vraiment, vous auriez le même pouvoir de manifestation que vous avez avec les choses négatives dont vous avez peur. Ce n’est pas une absurdité genre Nouvel âge, c’est la façon dont les choses fonctionnent.

J’ai fait une expérience sur moi-même l’autre « nuit ». J’ai regardé l’une des vidéos de visite avec beaucoup d’images effrayantes de choses et d’ombres qui se glissaient sur moi dans l’obscurité. Je n’avais pas pensé à ces choses avant cette nuit-là. Et j’ai eu une visite, une ombre négative horrible. Je voulais produire de la peur en moi. Tout ce que j’avais à faire était de mettre fin à mon expérience… me transformer mentalement en une boule de lumière blanche, et la chose avait disparu.

Ce que je veux dire, c’est qu’une visite, ici ? vraiment ? Dans un vaisseau en orbite, dans une bulle 5D ?! J’ai réussi ! Je l’ai fait pour moi ! Et tous les humains s’infligent à eux-mêmes leurs terreurs nocturnes (et diurnes). Comme ils ne sont pas différents de moi ! Je me fiche qu’ils soient de « vrais » voleurs. Quelque chose de matériel et de tangible, comme un tigre effrayant, ou une maladie, ou une chute d’échelle, ou une guerre, peu importe. Tout cela est le produit de la PEUR.

N’ayez pas peur et rien ne peut vous toucher. Et en tant que collectif aussi. Vous n’avez pas besoin de tomber dans la perception des gens. Pourtant, vous êtes toujours soumis à des accords. Des accords de perception sur la façon dont vous verrez les choses pendant que vous serez sur Terre. Mais vous pouvez modifier la réalité et je ne parle pas de votre bulle de réalité individuelle. Je parle de toute la réalité élargie avec votre esprit !

COMMENT ? En apprenant comment tout fonctionne ! Être concentré sur ce que vous voulez, comme un rayon laser, pas tout le temps diffusé en se concentrant uniquement sur les choses dont vous avez peur. C’est sur ces choses que vous vous concentrez, n’est-ce pas ?

Commencez petit. Ne vous préoccupez pas des choses qui ne sont pas sous votre contrôle. C’est une réaction du corps qui permet d’anticiper une issue aux problèmes afin de survivre. C’est encore la PEUR !

Connais-toi d’abord pour pouvoir savoir ce que tu veux. *Pas ce que vous ne voulez pas* <—<— Ce que vous voulez. On m’a laissé sans rien, on m’a expulsé de ma maison… Oui mais j’ai une boîte en carton confortable et un pont pour m’abriter ! C’est votre attitude envers ce qui se passe qui compte ! Votre concentration. Connais-toi toi-même. Faites un travail d’ombre, et soyez responsable de vos pensées, car ce sont elles qui créent.

Et c’est ainsi que vous réparez le monde.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.