Les races extraterrestres en 5D : Les Arcturiens

les Arcturiens sont 3 grandes espèces apparentées : les DIÈSLENTIPLEX, les DÉVONIENS et les KORENDIENS de la region de Bootes…

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  Eloïse B et Guillaume Magnien, pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

(05/07/2020) Les races extraterrestres en 5D : Les Arcturiens – Swaruu de Erra   Gosia : Ok ! Laissons derrière nous ces « rôdeurs » et insectoïdes. Que peux-tu nous dire à propos des Arcturiens ? Swaruu : Au sujet de la branche de ceux qu’on appelle les Arcturiens, il existe 3 grandes espèces apparentées : les DIÈSLENTIPLEX, les DÉVONIENS et les KORENDIENS. Leur zone d’habitat dans l’espace est la région de Bootes, qui est remplie de marécages. Mais leur zone d’habitat dans sa totalité correspond à d’innombrables planètes. Ce sont trois espèces, très anciennes et non lyriennes. Elles ressemblent davantage aux branches des Andromédiens et des Céléanos (sous-espèce des Andromédiens). Ils ont une haute teneur en ADN amphibien. Ils sont très avancés spirituellement et technologiquement. On dit qu’ils sont parmi les plus avancés technologiquement et spirituellement de la galaxie. Ils sont connus comme de grands bâtisseurs dotés d’une extraordinaire ingéniosité pour les inventions et gadgets. Chez eux beaucoup de cales sèches sont placées et de très bons vaisseaux sont construits. Ils les échangent contre d’autres technologies ou d’autres matériaux, comme du minerai brut. Beaucoup de vaisseaux de fret vont et viennent depuis cette région. Voyez-la comme un « détroit spatial ». On l’appelle la « région du néant » parce qu’on dit que c’est un endroit où il n’y a presque pas d’étoiles, par rapport à d’autres endroits. Les humains regardent le néant comme s’il n’y avait rien, alors qu’il n’y a qu’une moindre densité d’étoiles. D’apparence, ils sont de petite taille, dépassant rarement 1m50, avec une taille moyenne de 1m30 à 1m40. Ils ont des têtes larges et disproportionnées par rapport à la taille de leur corps. Ils ont de grand yeux en amande et une grande bouche. Cependant, ils sont très beaux, esthétiquement parlant. Leur peau est de diverses couleurs, allant du marron café au violet, avec des tâches marrons ou rouges. Il n’y a pas de sexe féminin ou masculin, ils sont tous du même sexe. Leur reproduction est asexuée, et ils se moquent des races comme les Taygétiens et les Humains qui, pour eux, se reproduisent d’une façon si étrange et gênante, axée sur les appareils génitaux. Gosia : Ha ! Et comment se reproduisent-ils alors? Swaruu : Ils s’auto-clonent, mais pas par parthénogenèse comme les Pléiadiennes. Dans leur ventre, ils ont un sac comparable à celui des marsupiaux. Lorsqu’un individu est déjà vieux ou très abîmé physiquement, il commence à former un autre être dans ce sac. Cet être est un clone identique au géniteur. Lorsqu’il atteint une taille et une maturité suffisantes, il quitte le sac comme le ferait un petit kangourou. Gosia : Quelqu’un m’a dit qu’ils étaient très musicaux, est-ce vrai ? Swaruu : Oui ! Ils sont hautement créatifs dans tous les domaines, incluant l’art, la musique et l’ingénierie. Gosia : Et tu les connais bien ? Swaruu : Oui, assez bien… Pour en revenir à leur reproduction, la conscience du géniteur passe à celle de la petite créature ou du bébé, donc c’est la même personne. Lorsque le processus de maturation se termine, même s’il est encore très petit, le bébé Dièslentiplex, Dévonien ou Korendien, quittera le vieux corps adulte et n’habitera que le petit, laissant le corps plus grand mourir par manque d’attention de la conscience. Le petit est tout à fait capable de survivre et de se débrouiller tout seul. Il naît indépendant à 100%. Il continue sa vie là où il s’était arrêté avec le corps précédent. Cette espèce continue à s’auto-cloner sans retourner à la Source pour se réincarner. Elle se renouvelle automatiquement. Elle ne se réincarne que si elle meurt par accident ou quelque chose de similaire. Gosia : Mais alors ils « n’ascensionnent » jamais? Swaruu : Ils te diront qu’ils sont déjà ascensionnés. Gosia : Ascensionnés en 5D ? Ne vont-ils pas plus loin ? Swaruu : Ils ne pensent pas qu’avoir un corps matériel en 5D est un obstacle pour être pleinement ascensionnés et avancés dans tous les sens du terme. Ils voient cela comme étant complémentaire, et pas comme une chose ou une autre. Le corps n’est pas quelque chose à transcender, c’est quelque chose à inclure dans l’ensemble. Non seulement je suis d’accord avec cela, mais j’ai l’intention de le partager. Ils sont au-delà, mais leur corps est 5D. Mais en fin de compte, cela ne les rend pas différents des autres espèces, car nous sommes tous dans toutes les densités. Gosia : Donc, ils n’ont évidemment pas de voile de l’oubli et seraient capables de se souvenir de presque toutes leur vies, vu qu’ils sont toujours le même être qu’avant, n’est-ce-pas ? Swaruu : C’est juste ! Ils sont conscients de tout à 100%. Nous, par exemple, nous nous rappelons de qui nous étions dans des incarnations antérieures, mais même ainsi, cela reste des incarnations différentes. Les Dièslentiplex, les Korendiens et les Dévoniens le voient seulement comme leur propre vie, une ligne éternelle depuis un passé lointain, en étant toujours le même être, avec une mémoire totale de tout cela. Avec une progression et une accumulation directe de la mémoire et des connaissances. Ils oublient tout ce qu’ils décident d’oublier au fur et à mesure. En soi, ils ne meurent pas. Ils se renouvellent constamment, comme un ongle qui ne cesse de pousser. Gosia : Wouah ! Et linéairement parlant, quel âge ont-ils ? Est-il possible de voir les choses sous cet angle ou sont-ils simplement éternels et ils se souviennent de tout depuis toujours ? : Swaruu : Une fois de plus, le fait de partager des âges n’est qu’une référence pour la compréhension. Avec eux le temps n’est pas un facteur. Ils sont, tout simplement. Gosia : Donc il y a toujours le même nombre d’individus… Il n’y a pas de nouveaux qui sont générés ? Swaruu : Oui de nouveaux sont générés car certains ont des descendants multiples. Et oui, ce sont les mêmes personnes que l’original. Et en fait, tous les Dièslentiplex, Korendiens et Dévoniens sont fortement connectés par télépathie. On peut les considérer comme étant tous le même individu collectif. Non pas qu’ils aient un esprit de ruche, ce n’est pas ça. Chacun est différent, avec sa propre personnalité et on sait même qu’ils peuvent se disputer entre eux, car bien qu’ils soient très logiques pour la plupart, ils peuvent avoir un tempérament très prononcé et être très émotionnels. Gosia : Pourquoi se sont-ils programmés pour se renouveler de cette façon, et n’ont-ils pas choisi de rester simplement dans le même corps et de ne jamais mourir ? Swaruu : Parce que dans leur propre idée d’une race, ils ont décidé qu’ils auraient une phase finie. Gosia : Intéressant ! Et cette idée de ne pas avoir besoin de transcender le corps 5D… mais toi-même tu as décidé d’aller en 7D, non ? Au-delà du corps physique ? Je crois que c’est aussi ce que je désire à un certain niveau. Swaruu : J’y suis déjà ! Mon corps 5D est juste un reflet de ce que je suis au-dessus, un moyen d’interargir avec la 5D, un véhicule. Gosia : Je comprends. Donc eux aussi sont au-delà de la 5D… Ils sont multidimensionnels… C’est juste qu’ils continuent avec leur véhicule 5D. Swaruu : C’est ça ! Gosia : Et est-ce-qu’ils portent toutes sortes de vêtements ? Swaruu : Oui ! Ils aiment toutes sortes de vêtements une-pièce, ultra ornementés avec des spirales d’or et d’argent, habituellement rouge foncé métallique, violet et bleu. Gosia : (Gosia lui montre des images) Swaruu regarde ça s’il-te-plaît, ce sont soit-disant des codes Arcturiens. Tu t’y connais là-dedans ? C’est authentique ? Moi j’adore, qu’ils soient réels ou non ! C’est canalisé par un certain Janosh. Swaruu : Oui, c’est vrai, ceux-là ressemblent beaucoup à leurs codes. Ils ont l’air originaux. Les races Arcturiennes ont une pensée très complexe et compliquée. Et là on peut le voir très clairement. Les Arcturiens sont aussi les races qui font le plus d’agroglyphes ou « crop circles ». Gosia : Et qu’est-ce-que tu vois là, Swaruu, dans ces images ?   Swaruu : Qu’est-ce-que je vois dans ces images ? Je vois d’innombrables choses. Je vois des personnes. Je vois des signaux énergétiques de personnes, comme des sceaux individuels à dynamique énergétique. Je vois aussi des objets et des flux d’énergie. Une énergie vitale du Chi ou de l’énergie électromagnétique et gravitationnelle. Tout obéit à des patrons de géométrie fractale avancée. Gosia : Et comment cela affecte les personnes qui les regardent ? (Gosia lui montre d’autres images). J’ai ces cartes chez moi. Swaruu : Lorsqu’une personne voit quelque chose qui lui fait faire des associations avec des choses personnelles, c’est que cela active sa mémoire. Cela réveille la personne et sa conscience, en plus d’activer son ADN, qui est une conséquence de l’activation de la conscience et non l’inverse. La conscience vient toujours en premier et jamais comme une conséquence de l’ADN. Gosia : (Gosia lui montre une autre image) Regarde, ce genre d’agroglyphes avec des cercles, ce sont mes préférés ! Swaruu : 3, 6, 9. Les connexions mathématiques fractales dans cette image sont très proches de l’éther. Avec une base de 12. Gosia : Et qu’est-ce-que cette image veut transmettre ? Swaruu : C’est l’intéraction entre ces nombres mais avec une interprétation géométrique. Ça reflète quelque chose dans ta mémoire très ancienne. Il n’y a que toi qui puisses savoir. Fais confiance en ce que tu sais et ressens. (Gosia lui montre une autre image) Dans cette carte, c’est encore plus clair : 3, 6, 9 – 12. Une géométrie indiquant la structure de l’éther en utilisant des images fractales. Gosia : Hum… Ma mémoire n’est pas activée au niveau conscient, mais j’aime les regarder. Et sinon, quelque chose d’autre à dire sur les Arcturiens ? Swaruu : Comment sais-tu Gosia que cela ne t’active rien ? Gosia : Oui bon, sûrement que oui ! Mais pas des mémoires conscientes. Je n’ai aucune mémoire concrète qui me revient, seulement des sensations profondes. Swaruu : Et bien même ainsi, tes mémoires sont là ! Gosia : Ok Swaruu !… Et quelle est la relation entre les Taygétiens et les Arcturiens ? Swaruu : Les Arcturiens et les Taygétiens ont une relation de coopération mutuelle, très amicale. Gosia : Ok… Regarde cette image Swaruu, ceux-là sont des Arcturiens ? Swaruu : Les têtes sont plus ou moins correctes mais les corps sont trop grands. Ceux-ci ressemblent plus à des corps andromédiens et elles ont des poitrines. Ce sont des femelles andromédiennes avec des têtes allongées. Les Arcturiens sont plus petits et compacts. (Gosia lui montre une autre image) Ah oui ! Ici le corps est plus semblable, mais la tête ressemble trop à celle d’un bébé humain. Gosia : Et les Arcturiens, combien de starseeds ont-ils sur Terre ? Et ont-ils également des programmes d’immersion ? Swaruu : Ils ont beaucoup de starseeds. Combien exactement, je ne sais pas, mais bien plus que Taygeta. Et oui, ils entrent aussi par immersion. Beaucoup de maîtres et maîtresses de la Nouvelle Ère sont Arcturiens. Gosia : Et leur perspective de l’ascension et tout ça, est-elle proche de la vôtre ? Travaillez-vous en harmonie ? Swaruu : Oui. Elle est plus proche de ma perspective que de celle de la Fédération. J’ai une tendance à être plus en accord avec les Arcturiens, mais cependant pas pour tout. Gosia : Font-ils partie de la Fédération ? Swaruu : Oui. Ils font partie de la Fédération. Ils sont aussi les co-fondateurs du Conseil d’Andromède et sont membres du Conseil de la Sphère. Gosia : Et sont-ils là aussi depuis 1952, officiellement ? Swaruu : Plutôt depuis 1947. Gosia : Et quel est leur concept de l’amour ? S’ils n’ont pas de genre, comment s’aiment-ils ? Ont-ils des familles ? Ils n’ont donc pas le concept d’amour romantique ? Swaruu : Non. Ils n’ont pas le concept d’amour romantique, mais ils le comprennent parce qu’ils étudient d’autres races (et ils se moquent). Ils n’ont pas de couples, ils se déplacent comme un tout, mais sans esprit de ruche. Gosia : Donc ils sont froids et distants ? Ont-ils un quelconque concept d’amour qui ne soit pas romantique ? Swaruu : Oui, ils ont le concept d’amour mais c’est différent, ce n’est pas comme la romance d’un couple, c’est plutôt comme l’amour dans sa totalité. Gosia : Ok, je comprends… Et ils peuvent s’incarner dans d’autres races, j’imagine ? S’ils s’ennuient ? Pour expérimenter comment est l’amour romantique par exemple… Ou ils ne sortent jamais de leur race Swaruu : Oui ils le font. Ils s’incarnent dans d’autres races, comme il faut s’y attendre puisque tout le monde le fait à un moment ou à un autre. Gosia : Merci Swaruu, j’ai adoré toutes ces informations au sujet des Arcturiens. La race suivante sera les Alpha Draconiens. Swaruu : Très bien Gosia. Il y a beaucoup à dire sur les Alpha Dracos. Merci à toi et à la prochaine !  
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.