Navigation Stellaire 2

Swaruu et Yazhi

Dans cet article, Swaruu d’Erra parle de la gravité, des rayons tracteurs des vaisseaux spatiaux, des capteurs de fréquence, de la création de matière à partir d’énergie…

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  AnnC pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

Aticle publié le (25/09/2019) Navigation Stellaire 2 Partie 2 :

 

Technologie des vaisseaux extraterrestres Swaruu de Erra


Points les plus importants de Navigation 2 Partie 1:


La navigation stellaire se fait en utilisant une carte de fréquences, pas de carte de
géolocalisation
La fréquence est la localisation
Tout émerge ou se manifeste à partir d’un champ d’énergie potentiel, l’ETHER

La conscience de chaque être n’est pas seulement une partie de l’Ether, elle est l’Ether même.

La répétition de l’intention et de l’attention a un pouvoir créateur.

C’est la conscience de l’observateur qui crée la matière

Plus la conscience est éveillée, plus elle peut gérer de concepts et plus rapidement elle peut les gérer. Cela revient à gérer plus de donnéesperception, ce qui, à son tour, déterminera dans quelle densité d’existence la conscienceobservateur va percevoir.

La conscienceobservateur ne peut animer et comprendre ses propres perceptions qu’à son rythme et il ne peut rien percevoir en dehors de sa fourchette de perception. Ce n’est pas sa réalité.

Chaque conscienceobservateurpersonne ou être crée à la fois sa propre réalité et une réalité collective.

Lorsque suffisamment d’attention est donnée à un processus spécifique de pensée, la fréquence émanant de la personne va automatiquement s’aligner sur la fréquence de l’objet perçu ou sur la fréquence de la situation à laquelle il/elle pense.

Chaque densité dépend de la perception de chaque personne et est la perception de chaque personne, pas quelque chose d’externe à la personne.

La pensée est l’objet et la pensée est la situation ou les situations, il n’y a pas de différence.


Gravité


Comme je l’ai décrit plus haut, toute la matière est créée par le résultat d’une fréquence et de ses harmoniques formant des ondes stationnaires qui concentrent l’énergie en un point appelé noeud, le tout se passant à l’intérieur d’un champ d’énergie potentielle appelé éther.

Un noeud est un objet, une matière solide. Pour qu’une fréquence en soit une, il doit y avoir un intervalle de temps ou une variation entre ses pics et ses creux énergétiques car toute fréquence est une série d’ondes dans un champ énergétique. Cette variation est donnée par un observateur ayant une conscience car elle dépend d’un cadre temporel, ou intervalle qui est luimême une conséquence directe
du niveau de conscience de l’observateur qui détermine la Densité d’Existence qu’il perçoit, comme décrit cidessus. Les harmoniques d’une fréquence sont la combinaison mathématiquement précise et la
séquence des changements de fréquence qui créent à la fois un objet solide perçu et une séquence dynamique de mouvements entre ces objets solides perçus. Toutes les séquences dynamiques dans un ordre précis sont des harmoniques de fréquence et fonctionnent comme une séquence linéaire d’ondes dans un milieu d’énergie potentielle, se déplaçant pour former une onde stationnaire ou un nœud. Ce mouvement pour former une onde stationnaire ou un nœud crée un flux ou un courant dans l’Éther et
ce courant est la Gravité !

Tous les objets, grands et petits, sont le résultat de ce flux de gravité. Une planète, une étoile ou un trou noir se forment à leur emplacement précis parce qu’il y a, à cet endroit, un flux de gravité qui y converge et que ses harmoniques de fréquence créent un point ou un nœud stationnaire connu sous le nom d’objet. Ainsi, aucun objet, grand ou petit, n’a de gravité en soi. La gravité n’est pas le résultat de la
masse et de la matière ; la gravité est ce qui forme la masse de la matière et elle lui est directement proportionnelle.

J’ai décrit ce qu’est une carte éthérique, également connue sous le nom de carte de champ quantique ; j’ai également dit jusqu’à présent comment tout est représenté, et tout est fait en gérant et en manipulant les fréquences et j’ai dit qu’elles correspondent toutes à des interactions mathématiques précises entre elles. Nous allons maintenant voir comment cela se fait.


Rayon Tracteur (Tractor Beam)


Presque tous les vaisseaux, grands ou petits, sont équipés d’un Rayon Tracteur. Il est utilisé pour de nombreuses choses, du simple transport de cargaisons, à l’élévation et à la descente d’objets d’un vaisseau, ou bien, il peut être utilisé pour tirer ou pousser de gros objets ou même un autre vaisseau. Le faisceau utilisé à cette fin est un champ de gravité contrôlé. Pour ce faire, on utilise une turbine de forme sphérique avec une ouverture à une extrémité. Cette turbine possède une série de sphères internes concentriques comme celles d’un oignon, chacune d’entre elles tournant en sens inverse l’une de l’autre, l’une dans une direction, la suivante dans l’autre, la suivante dans la direction de la première, etc. et elles sont faites d’un alliage céramique et métallique spécial non magnétique. Chaque sphère est remplie de mercure enrichi à l’état hautement fluide.

Chaque sphère rotative concentrique individuelle est alimentée par un courant électrique de haute énergie contrôlé par ordinateur et le mouvement de contrerotation à haut régime entre elles crée un tourbillon magnétique à l’intérieur du noyau de la sphère principale. Lorsque l’énergie est suffisamment élevée, le plasma magnétique qui en résulte commence à briller très intensément à la sortie du grand
trou de la sphère principale. Cette lumière passe ensuite à travers une série de lentilles qui sont utilisées pour focaliser et concentrer la lumière afin qu’elle puisse être projetée sous la forme d’un grand faisceau de lumière concentrée à faible diffusion, comme le ferait un laser.
Ces lentilles spéciales se trouvent à l’intérieur d’un tambour cylindrique composé de plusieurs milliers de nanoélectroaimants à haute énergie contrôlés par ordinateur, placés dans un motif hexagonal en nid d’abeille et elles sont constituées ou formées par des projecteurs d’hologrammes à haute énergie intégrés dans le nid d’abeille. Ces lentilles ne sont pas faites d’un matériau quelconque, comme le verre, elles sont un hologramme. Leur nature à haute énergie a le même effet sur le faisceau lumineux de plasma que s‘il s’agissait d’objets solides mais avec l’avantage supplémentaire qu’elles sont complètement modifiables à volonté pour contrôler leurs effets sur le faisceau lumineux sortant. Ces lentilles holographiques combinées à des nanoélectroaimants à haute énergie modifient et contrôlent la fréquence interne de la lumière du plasma sortant avec une grande précision.

 
 
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.