L’ascension – De quoi s’agit-il vraiment ?

Swaruu et Yazhi

Yázhi Swaruu répond à deux questions courantes que les gens se posent toujours – Qu’en est-il de l’Ascension ?

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  Gérard Toussaint Ruffin, pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

 
 
L’ascension – De quoi s’agit-il vraiment ?

 

Article source en anglais

 

Gosia: Ok, j’ai 2 questions Yazhi. Elles sont basiques et peuvent être répétitives mais je veux que vous y répondiez pour les gens, parce que je pense que tout le monde ne les comprend pas encore clairement.

Premièrement : Comment le sujet de l’ASCENSION, dont parlent les races ET elles-mêmes, s’intègre-t-il dans tout ce que nous parlons ces derniers temps ? (Je sais que dans certains discours, vous avez dit que cela vient de niveaux plus élevés, de la canalisation… qui conviendrait. Cela ne vient pas de la Fédération). Mais y a-t-il autre chose à ajouter ?

Yazhi: Je ne suis pas d’accord avec l’ASCENSION telle que décrite par des centaines d’autres. Je la vois comme du Nouvel Age, religieux, faisant partie du contrôle de la Cabale pour imposer son Gouvernement et sa Religion Mondiale. Une opposition contrôlée également, où les gens passent leur temps à attendre un « sauveur », que ce soit Jésus à nouveau, ou Ashtar, peu importe. Personnages de leur création dans le même but, le contrôle de la foule.

Toute l’affaire de l’ASCENSION met immédiatement les gens dans un état d’anticipation éternelle, pour que quelque chose leur arrive. Que le monde, la planète entière, monte irrémédiablement en 5D où il n’y a pas de problèmes, où tout est amour, en chantant et se tenant par la main en faisant un cercle autour d’un arbre. Des concepts qui, en eux-mêmes, sont déjà porteurs d’un fort symbolisme. Un monde 5D hypothétique et un Nouvel Age qui ne peuvent exister, parce qu’une densité ou un univers sans conflit n’est pas possible en vivant dans la dualité.

Une solution à ce problème consiste à maintenir les gens dans un état éternel de pure ignorance, et de dépendance complète du système qui contrôlera leur pensée.

Mais cela s’est déjà produit, et est incarné dans l’histoire d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden. Où leur « nudité » représente réellement le fait de n’avoir aucune connaissance, c’est-à-dire sans moyen de se défendre. Complètement dépendants d’un dieu qui prétend être l’amour pur, alors qu’il se révèle être un tyran narcissique absolu. Mais Adam et Eve ne le voient pas à cause de la « nudité » même dans leur pensée, de leur conscience, de leur pure ignorance.

Étant donné que la seule règle qui leur est imposée par ce dieu est une règle qui, dans son ensemble, n’est pas une seule mais détermine et combine toutes les autres règles en une seule. Ne pas consommer le fruit défendu, représentant la connaissance, c’est-à-dire la réalisation qu’ils sont manipulés, qu’ils sont exploités et que tout ce qui leur a été dit est un mensonge. Mais surtout le fait de savoir qu’ils sont comme ce dieu, les autres étant comme lui, avec les mêmes capacités, voire clairement supérieurs à lui. La connaissance représentée par l’acquisition de la honte et le besoin de se cacher parce qu’ils savent qu’ils sont « nus » (sans savoir comment se défendre).

Ils souhaitent ramener les humains à cet état. Par conséquent, les « éveillés » doivent mourir. Ils doivent être effacés. C’est pourquoi, dès qu’une civilisation atteint un point de développement de conscience et d’intellectualité, elle s’effondre. Parce que même vue d’en haut, elle cesse d’être le monde difficile et déterministe que les âmes souhaitent vivre. Même si elles le nient une fois à l’intérieur. Enfermées et piégées dans des cercles vicieux, et leurs propres créations comme le péché et le karma.

Donc, et pleinement consciente que je contredis ici les « grands », comme Dolores Cannon, je ne vois aucune ASCENSION telle qu’ils la décrivent. Je ne vois pas non plus que cela soit possible sous un quelconque angle cosmique.

Il n’y aurait d’ASCENSION individuelle que comme un processus d’avancement des capacités de perception de l’individu, de son ascension mentale et de sa conscience-perception. Et c’est seulement à partir de là, de ce point, et par des accords entre un certain nombre de personnes ayant la même vision et le même niveau de conscience, qu’un autre monde peut être généré, une autre société, meilleure avec une mentalité 5D, se référant cette fois au vrai 5D – où l’on peut vivre en paix avec un progrès scientifique, moral, éthique et conscient en général, mais toujours avec les problèmes créés par un monde encore fortement basé sur la dualité. Comme le serait Taygeta par exemple.

Mais ce qu’ils vous vendent par ASCENSION dans tous les lieux, articles et canaux Nouvel Age, est une impossibilité mentale. Cela ne se réalise qu’à très haute densité mais avec des caractéristiques qui ne vont pas de pair avec leurs descriptions de leur « 5D » Nouvel Age et utopique. Par exemple, former encore une famille, avec un homme et une femme, avoir un emploi, une économie monétaire et tout cela n’est que le reflet de la 3D actuelle. Tout cela, à partir des hautes densités, cesse d’exister.

Le concept d’ASCENSION tel qu’il est proposé aux gens, les place aussi dans un état d’esprit très dangereux, et très commode pour la Cabale. Il les met dans une mentalité d’attente. Qu’ils ne doivent rien faire. Ne pas être impliqués, « parce que c’est inévitable » (citant ici Dolores Cannon). « Ne rien faire », mentalité qui revient à être la proie de manipulations de la Cabale qui rendent les gens dociles et faciles à gérer. Obéissants. Sans contrôle sur ce qu’ils veulent en tant qu’individus ou en tant que société. C’est pourquoi j’insiste sur le fait que c’est un chemin individuel, une ASCENSION individuelle ; parce que c’est à partir de là que les gens ayant les mêmes intérêts et points de vue, formeront des accords qui seront la base d’une nouvelle société plus positive.

D’un autre point de vue individuel, l’ASCENSION de la 3D sans alliance entre de nombreuses personnes, ayant la même pensée ou la même fréquence, implique nécessairement que l’on va d’abord vivre dans un monde intérieur alternatif, pour ensuite être complètement incompatible avec le fait d’y vivre, ou simplement d’y exister.

Etant donné que l’ASCENSION pour ces personnes isolées ne se reflètera qu’après la mort, où elles seront compatibles avec une incarnation dans d’autres mondes, plus en accord avec leur niveau de compréhension, de fréquence et de conscience.

Bien que cela semble très sombre depuis la Terre, en tant qu’être incarné, dans une perspective plus large, c’est juste un processus naturel, comme cela a toujours été le cas.

« Manifester » un monde meilleur, tous unis là-bas, oui, ils le peuvent, mais cela dépend d’eux-mêmes. La plupart d’entre eux sont simplement endormis, dans un état de zombies obéissants. Et ceux qui crient qu’ils ne veulent pas que le monde négatif se matérialise, même s’ils sont nombreux, sont dispersés et ne représentent pas la volonté des « peuples de la Terre ». Ce n’est pas la masse, ce n’est pas le pourcentage le plus élevé. On dit qu’il est déjà passé à 51%, je ne sais pas sur quoi ils se basent avec ça. Si c’était le cas, les choses que vous voyez aujourd’hui ne se produiraient tout simplement pas.

Gosia: Merci pour cette réponse détaillée ! Une question. Vous avez dit : « …et ce n’est qu’à partir de là, à partir de ce point, et par des accords entre un certain nombre de personnes ayant la même vision et le même niveau de conscience, qu’un autre monde peut être généré, une autre société, meilleure avec une mentalité 5D, cette fois-ci en référence au vrai 5D. » Mais ce sera sur Terre ?

Yazhi: Oui, dans les minces espoirs qui restent. Mais les masses ne veulent pas cela.

Gosia: Je comprends. La question suivante est peut-être aussi simple, et vous y avez déjà répondu brièvement, mais j’aimerais une réponse plus détaillée, si possible, car c’est une autre chose très commune, chez les gens, de se baser sur leur manque de compréhension pour rejeter certaines de nos informations. La question est la suivante : vous avez dit que les pensées créent, donc, nous donner la vision de l’horrible futur comme l’une des possibilités, ne cimente-t-il pas davantage cette ligne temporelle ? Comment répondriez-vous pour que les gens puissent comprendre votre point de vue ?

Yazhi: Le déni est une réponse courante. Se mettre la tête dans le sable n’enlève pas le problème qui vous hante. Le loup est toujours là, et cela ne fait que vous rendre plus vulnérable à son égard.

Être capable de comprendre ce que vous ne voulez pas, aide à cimenter ce que vous voulez. Vous ne pouvez pas avancer à l’aveuglette. C’est ce à quoi je faisais allusion plus haut avec le Nouvel Age et l’ASCENSION comme quelque chose qui leur arrivera sans qu’ils aient à faire quoi que ce soit. Cela ne fait qu’engendrer des attitudes inutiles, des personnes sans aucune motivation pour faire le travail elles-mêmes, parce que personne ne le fera à leur place.

Il est vrai que vous recevrez davantage de ce sur quoi vous vous concentrez. Et cela crée des cercles vicieux. Mais vous devez savoir à quel problème vous êtes confronté pour pouvoir y remédier. Vous ne pouvez pas avancer uniquement en regardant le positif. Car les régressifs en tireront profit. Tirer profit du fait qu’ils ne sont, en eux-mêmes, que le reflet de l’ignorance de la population et de son état mental.

La nature même du véritable travail avec nos ombres consiste à affronter l’adversité de front. Faire face à tous les aspects les plus horribles de nous-mêmes. Ce n’est qu’à partir de cette position qu’ils (les gens) pourront voir et résoudre les problèmes qui les hantent.

Je ne veux pas dire, voir et accepter que nous ayons des défauts, c’est très superficiel. Je veux dire qu’il faut aller au fond des pires choses que nous pouvons imaginer sur nous-mêmes. Faire face aux aspects les plus horribles et les plus bas que nous rencontrons. S’enfoncer mentalement non seulement au niveau de la boue qui entoure notre propre esprit, notre inconscient, mais plus bas encore, dans la laideur même de nos caractéristiques indésirables les plus profondes.

Faire face directement à tout ce qui nous terrifie, à ce qui nous blesse en tant que caractéristiques. Lâcher prise et accepter que nous sommes, aussi, cela. Que nous avons en nous de terribles caractéristiques, régressives et des plus méprisables.

Avec cette acceptation, travail que très peu de gens sont capables de faire, nous acquérons une connaissance de soi très profonde et complète, presque sans aucune négation de ce que nous sommes en tant que personnes. Et en acquérant le contrôle qui vient du simple fait d’être conscient de tout cela, nous allons naturellement et inexorablement créer et réaliser que nous sommes, aussi, l’exact opposé de cette terrible chose que nous avons à l’intérieur.

Il n’y a aucune vertu à réprimer quoi que ce soit, de sorte qu’il se reflète ensuite à l’extérieur quand on s’y attend le moins. « Ce que vous réprimez émergera plus tard et vous l’appellerez destinée » Carl Gustav Jung.

C’est la capacité d’accepter que nous portons un monstre à l’intérieur qui nous définit comme vertueux, en choisissant d’être le contraire, parce que l’existence du monstre définit et crée son contraire : l’être céleste de haute densité. Un être qui intègre tout, y compris le régressif.

Il le définit, et le surmonte. En étant le monstre, vous choisissez d’être l’être céleste, c’est la définition de la vertu. Du fait que le mal possède en lui la caractéristique d’être autodestructeur, cela le définit. Je parle du mal absolu, et non de celui relatif à chaque point de vue.

Ainsi, puisqu’il y a malveillance, il y a son contraire, l’intégration. Et avec elle, la dissolution totale du mal. En revanche, le mal ne reste qu’un exemple de comment ne pas être. C’est ainsi que l’on comprend le mal. Et donc, on comprend comment le vaincre. En tant qu’intégration, et non pas en tant que suppression ou rejet.

Ils (les gens) devront faire face aux problèmes et faire quelque chose pour les résoudre. N’attendez pas votre ASCENSION, car elle n’aura pas lieu. Ils doivent y travailler. Faites face à vos monstres personnels et collectifs et c’est là que vous aurez votre ASCENSION.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.