Qu’est qu’une âme ?

Swaruu et Yazhi

Une âme est  un morceau holographique de la source qui est la source elle-même. Énergie créatrice, présence consciente. Un signal de la Source, mais qui est en même temps la Source elle-même…

 L’âme -publié le 15 mai 2019

 

Gosia : Qu’est-ce qu’une âme, Swaruu ?

Swaruu : C’est un mot qui évoque une fractale de la source, mais avec une charge religieuse. Un morceau holographique de la source qui est la source elle-même. Énergie créatrice, présence consciente. Un signal de la Source, mais qui est en même temps la Source elle-même.

Gosia : L’âme conserve-t-elle son identité, sa conscience de soi, sa personnalité, sa mémoire après la mort ?

Swaruu : Oui. Mais une âme n’est pas quelque chose qui est. Vous la créez plutôt en passant par les expériences de votre vie (au pluriel). Ainsi, lorsque vous mourrez, vous ne faites qu’ « un pas de plus » en continuant à créer votre âme. Toutes vos valeurs et les expériences que vous vivez dans votre vie s’additionnent pour former l’expérience que vous aurez ensuite. Elles déterminent le point d’attention que vous aurez. Cela signifie que les idées que vous aurez et qui vous reviendront se reflètent dans ce que vous percevez comme le monde extérieur. Ainsi, tout ce sur quoi vous vous concentrerez vous donnera davantage de la même chose, et en même temps créera la fréquence qui vous définira, vous et votre âme. Vous additionnez les expériences au fur et à mesure, les idées, les valeurs, la morale, l’idéologie, les préférences comme le fait d’être un homme ou une femme. C’est votre âme. Les âmes n’ont pas de genre car cela fait partie de l’expérience, par exemple. Mais elles conservent la préférence pour l’un ou l’autre après avoir essayé d’être les deux à un moment donné. Mais au fur et à mesure qu’elles avancent, elles s’en tiennent à un sexe qu’elles préfèrent. Sur Terre, il y a beaucoup d’homosexuels, pour continuer avec cet exemple, et bien que cela soit dû à des raisons compliquées autres que celle-ci, cela se résume à une âme qui essaie d’être de l’un ou l’autre sexe pour décider quelle sera son énergie. Plus tard, ils s’en tiendront à un seul qui s’incarne encore et encore dans celui là, car cette partie de l’identité de l’âme est résolue, donc elle passe à des choses plus élevées à explorer.

Gosia : Ici sur Terre, on dit qu’une fois que vous êtes mort… votre corps est plus léger, de 5 grammes… on dit que c’est l’âme qui quitte le corps. Est-ce le cas ? Si c’est un SIGNAL… il ne peut avoir aucun poids.

Swaruu : Je ne peux pas le confirmer. Je ne pense pas qu’il puisse contenir de l’eau. Il peut y avoir d’autres causes, liées à cela. Par exemple, la perte du signal provoque une réaction chimique qui fait perdre 25 grammes à un corps, c’est le chiffre dont je me souviens pour ça. Et aussi, un signal signifie quelque chose comme venir d’un autre endroit que celui où vous et votre corps êtes… Mais là encore, ce n’est qu’une analogie ou une expression, parce qu’il n’y a pas d’ici et d’ailleurs pour la Source. C’est partout et en même temps.

Gosia : Ok, donc une fois que nous serons morts… nous nous souviendrons de qui nous étions ici ?

Swaruu : Oui, continuer à aller quelque part, c’est comme passer d’une idée dans votre tête à une autre. C’est comme ça et il n’y a pas de distance à parcourir en tant que telle. C’est un changement d’état de conscience, ou de conscience.

Gosia : Quelle est la différence entre l’âme et la conscience ?

Swaruu : Bien qu’il y ait des différences sémantiques, la signification subtile change dans le contexte, comme lorsque vous expliquez une chose ou une autre… En fin de compte, je ne vois aucune différence entre la conscience et l’âme. Comme c’est une fractale holographique, elle a les mêmes qualités et caractéristiques que l’ensemble. Par conséquent, c’est la même chose.

Gosia : Quelle est la différence entre l’âme et l’esprit ?

Swaruu : L’esprit, bien que l’on puisse discuter de plusieurs façons de le définir… Je l’utilise pour décrire la partie subconsciente programmée d’un individu incarné. Et comme il est programmé, il peut être en conflit avec votre conscience. Disons que c’est la partie qui vous fait devenir fou ou en colère quand vous êtes provoqué dans une réunion de famille quand vous SAVEZ que vous pouvez faire mieux. Vous finissez par vous battre contre vos propres réactions, c’est-à-dire contre votre esprit programmé qui va à l’encontre de votre conscience supérieure. 

Gosia : Moi, j’appellerais ça le subconscient. Mais n’y a-t-il pas aussi un esprit conscient ? Comme quand nous disons : nous devons ouvrir notre esprit. Ce serait donc comme notre capacité à comprendre et à traiter les données. Consciemment. Pas seulement de façon subconsciente.

Swaruu : C’est vrai. Cette partie serait quand votre esprit est en harmonie avec votre âme-conscience. Disons que c’est le moment où votre âme est en train de programmer votre esprit. Alors regardez ce que vous programmez dans votre esprit avec vos pensées. Lorsque vous êtes en harmonie entre l’esprit et l’âme – la conscience – il n’y a pas de problème. Mais lorsque ce que vous avez programmé dans votre esprit se reflète d’elle-même vers l’extérieur, alors l’esprit est le subconscient. Lorsque le subconscient – l’esprit est aligné avec la Conscience – l’âme, alors il n’y a pas de conflit, et tout devient conscience. Vous êtes dans un état où vous avez des idées préprogrammées et des réponses déclenchées. Les idées préprogrammées rebondissent les unes sur les autres, créant un bruit interne qui entre en conflit avec l’état pur de l’âme-conscience, ou qui le dérange.

Gosia : Et quand ce qui est dans le subconscient est libéré, alors vous tombez sur l’âme elle-même ? C’est ce que signifie le « Libérez votre esprit » ? Libérer la programmation du subconscient et devenir simplement une âme pure ?

Swaruu : Oui, devenir une âme pure et consciente. Gosia : Les idées préprogrammées dans l’esprit sont également transportées dans l’âme après notre mort ? C’est ce que nous faisons alors dans notre prochaine vie ? Créer une réalité basée sur ces idées programmées dans l’Esprit à partir d’expériences de vie antérieures ? L’âme conserve donc la programmation de l’esprit après la mort, n’est-ce pas ?

Swaruu : Oui, vous portez beaucoup de ces idées préprogrammées, parce qu’elles créent aussi votre âme. C’est pourquoi il est si dangereux de mourir avec de mauvaises idées, parce qu’elles « se réalisent » de l’autre côté. Ces idées sont la matrice. Et il n’est pas nécessaire qu’un « gardien archonte » de l’autre côté vous force à vous réincarner, parce que tout ce dont les archontes ont besoin, ce sont vos propres idées de culpabilité, de regret et de rancune non résolue pour vous persuader de vous réincarner afin de « payer le karma » ou d’essayer de le faire « correctement » la prochaine fois.

Gosia : Une âme s’incarne-t-elle directement à partir de la Source ou rebondit-elle sans cesse d’une existence à l’autre ? Si c’est un signal… elle ne s’INCARNE pas vraiment comme je la vois. Elle continue juste à PERCEVOIR. Ce n’est pas comme si nous étions une boule d’énergie flottante fantomatique… et que nous décidions ensuite de prendre le corps. Swaruu : Oui. Mais encore une fois, la Source est tout ce qu’il y a. C’est juste une question de perspective. L’idée de retourner à la Source n’est qu’une expression pour aider à comprendre, parce que la Source n’a pas de place, elle représente seulement l’idée de culpabilité, de regret et de rancune non résolue pour vous persuader de vous réincarner afin de « payer le karma » ou d’essayer de le faire « bien » la prochaine fois.

Gosia : Quand pouvons-nous reconnaître que nous sommes enfin l’âme pure et que nous avons libéré notre esprit ? Est-ce même possible dans la matrice, y compris la matrice originelle ?

Swaruu : Quand on reconnaît qu’on est libre et qu’on apprend à se faire confiance. Quand vous savez intérieurement que vous êtes la Source, et qu’en tant que tel, vous êtes libre. Quand vous reconnaissez que la matrice est aussi la source et que vous acceptez le bien et le mal comme faisant partie de la source. Lorsque vous reconnaissez qu’il n’y a pas de bien sans mal et vice versa. Quand vous voyez qu’il ne peut y avoir de blanc sans noir. En bref, vous êtes libre lorsque vous apprenez à transcender la dualité. C’est possible et faisable à partir de n’importe quel point. Il suffit de s’accepter en tant qu’esprit et corps dans un monde matériel perçu. Non pas comme des opposés, mais comme une partie du même.

Gosia : Une âme s’incarne-t-elle directement à partir de la Source ou rebondit-elle sans cesse d’une existence à l’autre ? Si c’est un signal, elle ne s’INCARNE pas vraiment comme je la vois. Elle continue juste à PERCEVOIR. Ce n’est pas comme si nous étions une boule d’énergie flottante fantomatique, et que nous décidions ensuite de prendre le corps.

Swaruu : Oui. Mais encore une fois, la Source est tout ce qu’il y a. C’est juste une question de perspective. L’idée de retourner à la Source n’est qu’une expression pour aider à comprendre, parce que la Source n’a pas de place, donc « Retourner à la Source » n’est qu’un changement d’état d’esprit, un changement de fréquence de perception. C’est un changement de votre point de vue. Il peut se vivre comme une boule de lumière, ou comme un fantôme. C’est la Source, elle peut être tout ce qu’elle veut, et elle EST tout ce qu’elle veut être également.

Gosia : Que pouvons-nous dire aux gens qui disent : il n’y a aucun moyen de savoir que nous sommes l’âme immortelle ?

Swaruu : Je vais répondre par une autre question. Que pourrions-nous être d’autre ?

Gosia : La poussière qui disparaît après notre mort.

Swaruu : C’est le matérialisme, le réductionnisme et le déterminisme.

Gosia : Y a-t-il une preuve de l’immortalité de l’âme ?

Swaruu : Pas en 3D non, je suppose que non. Mais là encore, vous ne pouvez pas avoir de preuve en 3D pour quelque chose qui transcende la 3D, sinon vous le réduisez à des concepts en 3D qui ne le décrivent pas. La réponse est d’observer tout en même temps. Et voir qu’il ne peut en être autrement. À partir de la 5D, vous vous souvenez de qui vous étiez pour ne plus avoir aucun doute. Le problème ne se pose qu’en 3D.

Gosia : Oui. Est-il possible de CONTENIR l’âme, le signal ? Certaines personnes disent que c’est ce que font les ET négatifs. Je pense que vous l’avez mentionné dans un de vos écrits.

Swaruu : Oui, mais ce n’est pas « contenu » comme dans un bocal. C’est seulement « contenu » comme si vous conteniez un public. Quand le « clown » n’est plus drôle, la conscience s’en va. Il est « contenu » parce qu’il « pense » qu’il veut rester. Parce que rester peut en quelque sorte servir son propre objectif d’expansion, car il « pense » qu’il lui donne l’expérience qu’il veut. Le « divertissement ».

Gosia : Et après la mort. Il n’y a pas de seigneurs des ténèbres quelque part qui nous attirent et retiennent nos âmes quelque part ?

Swaruu : Si, il y en a. Mais là encore, cela dépend de la fréquence de chaque âme. Si une personne est libre, elle ne les rencontrera pas. C’est l’âme qui manifeste sa réalité à la fois incarnée et après la mort (encore plus rapidement). S

waruu : Alors rien. Mais, aussi bien ceux qui pensent qu’ils ne croient en rien ou ceux qui ne croient pas à la réincarnation. Leurs croyances ne sont pas si profondes par rapport à tout le « bagage » d’âme qu’ils portent avec eux. Ils croient donc en quelque chose. Et ceux qui ne croient pas à la réincarnation se réincarnent de toute façon.

Gosia : Et en quoi les animaux s’incarnent ? Ils n’ont pas de croyances, n’est-ce pas ? Swaruu : Bien sûr qu’ils ont des croyances ! Ce sont des gens, ils ont une âme, ils sont la Source. 

Gosia : Les animaux ont-ils une âme, un signal de la Source ? Et si oui… se souviennent-ils aussi après coup ?

Swaruu : Oui, ils en ont tous une. Ce sont des gens, aucune différence. Et ils se souviennent, mais même en 5D, c’est un peu plus difficile à détecter ou à percevoir, car ils ne parlent pas autant. Vous avez beaucoup de télépathie avec eux, surtout avec les animaux de compagnie. Et vous remarquez aussi qu’un animal de compagnie parti depuis longtemps peut vous revenir plus tard. Comme un autre. Vous le savez car il présente les mêmes comportements et vous fait les mêmes choses que l’autre. C’est compliqué, mais il est largement admis qu’ils se réincarnent et qu’ils ont tendance à vous suivre. Je veux dire, pourquoi pas ? Vous avez également tendance à suivre les mêmes personnes, incarnation après incarnation.

Gosia : Comment l’âme retrouve-t-elle son chemin pour suivre la même personne ? Si c’est un signal ? Comment un signal en retrouve-t-il un autre ?

Swaruu : Elle suit le signal. Il n’y a pas de temps. Vous allez juste là où votre fréquence vous le dit. Et cela inclut les autres personnes.

Gosia : Ok. Pourquoi un signal d’âme fractal ne connaît-il qu’un seul « véhicule » à la fois ? Pourquoi est-ce que je ne suis pas au courant de mon petit ami en ce moment et du fait que je suis EN lui ? D’où vient cette limitation ? Parce que je sens que je PEUX être là… mais quelque chose me bloque. J’ai l’impression de n’être consciente que de mon champ d’observation individuel, mais pour une raison ou une autre. Quelle en est la cause ?

Swaruu : La 3D vous limite. La 5D aussi, mais plus vous allez haut, plus vous avez de contact avec les autres fragments de la source. L’empathie s’accroît, tout comme votre capacité à avoir une connexion télépathique avec quelqu’un d’autre. La connexion télépathique consiste à être conscient de l’autre en tant que vous-même. Et vous pourriez « être » votre petit ami en même temps que vous êtes vous-même.

Gosia : Exactement. Je me souviens de quelque chose comme ça. Et c’est un sentiment irritant de ne pas pouvoir ignorer cette limitation.

Swaruu : Exactement, c’est ça. Mais en 5D et plus haut, ça se dissout de plus en plus, c’est aussi pour ça qu’il ne peut pas y avoir de mal dans les dimensions supérieures, parce que quoi que vous fassiez, il devient évident que vous vous le faites à vous-même. Et je définirais le mal, comme la tendance à blesser ou à être autodestructeur. Et maintenant, du point de vue élargi, l’idée d’être limité, de n’avoir qu’un seul point d’observation, vous donne aussi une expérience unique qui nourrit votre âme.

Gosia : Comment la nourrit-elle ?

Swaruu : Ce sujet pourrait remplir de nombreux livres. Mais en bref, il donne à l’âme un contraste avec lequel elle peut apprécier la polarité, la dualité. Ainsi, si une âme s’incarne dans une vie pénible sur Terre, elle pourra désormais apprécier une prochaine vie amoureuse ailleurs. Mais ce besoin de faire l’expérience du contraste, de la dualité, s’estompe à mesure qu’une âme acquiert de l’expérience et n’en a plus besoin. Ce n’est qu’une étape.

Gosia : Approche intéressante. Et qu’est-ce que ça veut dire quand on dit « vieille âme » et « jeune âme » ?

Swaruu : Vieille âme : Beaucoup de définitions. Mais disons que c’est une âme qui a eu de nombreuses incarnations dans le monde physique et qui a donc beaucoup d’expériences antérieures. Une expérience accumulée tout au long de sa vie. Sa façon de percevoir la réalité est donc très différente et beaucoup plus détaillée que celle d’une jeune âme qui ne fait que commencer son voyage et qui n’a eu que quelques incarnations dans la physicalité. Si l’on relie cela à la première question, une jeune âme peut avoir besoin de la perception de la dualité alors qu’une âme plus âgée n’en a pas besoin.

Gosia : Le jeune vient donc plus directement de la Source ? Ou de D supérieurs ? 7, 8, etc. S

waruu : Oui. Ou vous pouvez aussi dire qu’une jeune âme commence seulement à accumuler de l’expérience et des connaissances. Elle ne fait que débuter sa propre construction. Comme nous l’avons dit plus tôt, une âme se construit, elle n’est pas donnée. Donc une jeune âme est à un stade précoce de construction.

Gosia : D’une certaine manière, on pourrait dire qu’il vaut mieux être jeune car les anciennes ont beaucoup de programmes et il pourrait être plus difficile de les laisser partir ? Ce qu’elle construit, programme aussi l’âme à son tour. Et pas toujours dans le sens « positive » non ?

Swaruu : Oui, mais en même temps je dirais que la programmation est un problème uniquement dans une « phase intermédiaire ». Lorsque vous dépassez ce stade et que vous êtes encore plus avancé, vous êtes conscient de cette programmation. Vous avez donc tendance à mieux la connaître et à l’intégrer. C’est-à-dire – Ce n’est plus un problème parce que vous acceptez ce fait, et vous pouvez aussi accepter d’autres programmations contraires à la première. Et avec suffisamment de conscience, vous transcendez toute programmation comme vous êtes conscient de tout. Mais ce bagage peut survenir et les gens se retrouvent piégés dans celui-ci, incarnation après incarnation. C’est exactement ce qui se passe sur Terre.

Gosia : Je vois, c’est logique, ok. Les plantes et les minéraux ont-ils une âme ? Les planètes ? Des navires ?

Swaruu : Dans le cas des plantes et des organismes vivants, oui. Les minéraux, comme les cristaux de quartz, sont des êtres à une dimension. Ils sont tout simplement. Ils n’ont aucune notion d’espace et de temps, d’inclusion ou de séparation, ils sont juste. Le reste, je préfère l’appeler non pas « âme », mais conscience.

Gosia : Mais l’âme et la conscience, c’était la même chose…

Swaruu : Oui, et même si cela tient toujours ici, je ressens une différence subtile entre les deux. Mais oui, c’est définitivement la même chose. Difficile de mettre le doigt sur une différence subtile.

Gosia : Ne dirais-tu pas que l’âme est plus consciente d’elle-même ? Et que la conscience est plus un domaine qui englobe tout, peut-être ? Simplement l’ÊTRE ?

Swaruu : Plus conscient que la conscience elle-même ? Cela ressemble à une contradiction dans les termes.

Gosia : Haha oui. Donc peut-être pas plus conscient… mais plus présent.

Swaruu : Peut-être que oui. C’est difficile à définir. Je préfère les prendre comme une seule et même chose.

Gosia : Comment appelez-vous une âme dans votre langue ? Parce que vous avez dit que l’âme est un terme un peu religieux. 

Swaruu : « Set’ha’ya »

Gosia : Ça a l’air sympa. Qu’est-ce que cela signifie ?

Swaruu : Quelque chose comme « essence éternelle ».

Gosia. Ok, merci. Et les Reptiliens ont-ils une âme ? D’autres êtres négatifs ?

Swaruu : Oui, ils en ont une. Ils sont aussi la source. Ils sont très séparés, mais c’est quand même la source.

Gosia. Ok. Et comment l’âme entre-t-elle dans le corps ?

Swaruu : Un organisme dans son ensemble est bien plus que ce que vous voyez comme « corps », ce n’est que la troisième partie. Ce que je veux dire, c’est que je ne vois aucune séparation entre le corps et l’âme. Vous êtes les deux simultanément. Le corps n’est qu’une partie de l’âme. Il n’en est pas totalement séparé. On dit que le corps est juste un véhicule pour l’âme. D’accord, c’est en partie vrai, mais là encore, le corps est devenu la représentation matérielle d’un plan de l’âme. Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas d’âme d’un côté et de corps de l’autre. C’est juste une autre illusion. Cela dit… La réponse que vous cherchez est la suivante : La glande pinéale. Et le reste du cerveau est le traducteur qui apporte en 3D la physicalité, quelque chose de plus élevé.

Gosia : Ok, compris. Et maintenant, ma question est : QUAND rentre-t-elle dans le corps ? Quand, pendant la grossesse ?

Swaruu : Entre la deuxième et la troisième semaine de formation. Gosia : Donc l’avortement après ça n’est pas recommandé ?

Swaruu : C’est exact. 

Gosia : Est-ce que l’avortement est éthique ?

Swaruu : Avant, il est éthique. Pas de problème, après c’est un problème. Il y a tellement de facteurs en jeu sur Terre que je n’ose pas dire qu’il n’est pas acceptable d’avorter dans certaines circonstances.

Gosia : Un problème ? Pourquoi ?

Swaruu : Parce qu’objectivement, après la troisième semaine, l’avortement est un meurtre, c’est pourquoi c’est un problème éthique. Mais j’insiste, sur Terre, c’est tellement compliqué que je ne condamnerais personne pour ça.

Gosia : Ok. Vous l’avez mentionné plus haut : La réponse que vous cherchez est : La glande pinéale. Vous voulez dire que l’âme entre par-là ? Mais il n’y a pas de séparation entre le corps et l’âme comme vous l’avez dit. Elle ne peut donc pas ¨entrer¨.

Swaruu : Il fonctionne à travers la glande pinéale, la partie que nous pouvons détecter comme agissant de la sorte, plus clairement d’un point de vue purement physique et scientifique. Il y a deux points de vue ici, et non une contradiction. Elle comprend tout le corps, mais c’est là que l’énergie la plus forte est détectée, c’est tout.

Gosia : Alors, c’est bien de méditer en se concentrant là ? Swaruu : Oui. Cela vous aide à entrer dans votre noyau. Comme une intention.

Gosia : Est-ce qu’une âme peut exister sans le « véhicule » ? Dans un éther pur ? Pas de « conteneur » ? Comme un plan pur ?

Swaruu : Oui, et c’est son « habitat » naturel. Elle n’est présente dans les « conteneurs » que comme un point d’attention.

Gosia : Ok. Et c’est quoi un « Walk-in Soul » ? Comment un signal – âme – peut-il entrer dans l’âme – corps déjà existant ? 

Swaruu : C’est parce que le corps en 3D ressemble beaucoup à de la « matière dure », donc les changements s’y produisent lentement. Le corps, pour recevoir une nouvelle âme, doit être compatible en fréquence avec celle-ci. Le corps qui reçoit une nouvelle âme doit être compatible en fréquence avec elle. Et souvent, il n’est pas complètement compatible, ce qui fait que le sujet peut être enlevé pour subir une procédure visant à améliorer la compatibilité. Cela se fait avec une haute fréquence d’énergie, spécifique à ce corps, de sorte qu’il force les changements de sa fréquence sur toute la ligne, en utilisant le principe de la fréquence dominante.

Gosia : Ok, et comment peux-tu définir un Walk-In Soul ? Et où va le précédent ?

Swaruu : Dans ce cas, un corps est comme une voiture. La première âme a grandi dans cette voiture, dans le corps. Puis elle l’abandonne et une nouvelle âme arrive. C’est quelqu’un d’autre qui est maintenant dans le corps. C’est comme avoir acheté une « voiture d’occasion ».

Gosia : Pourquoi cela arrive-t-il ? Pourquoi une nouvelle âme ne peut-elle pas simplement entrer dans le nouveau bébé et grandir comme tout le monde ?

Swaruu : Parce que l’âme d’origine ne veut pas continuer à s’incarner, mais elle laisse un corps en bonne santé. Elle ne programme donc pas un « accident » ou quelque chose comme ça pour quitter le monde physique. Aussi parce que cela « gâcherait » l’expérience des proches de cette personne qui doivent passer par cette perte. Et la « nouvelle âme » ne veut pas vivre toute l’expérience d’être un bébé, de grandir, de la « puberté » (quelle galère) ; elle ne veut y aller qu’en tant qu’adulte et faire son truc.

Gosia : Pourquoi tant de gens se suicident ? Pourquoi ne pas faire appel à une autre âme ? À quel niveau de conscience s’accordent-ils avec la nouvelle âme ?

Swaruu : Parce que cela ne fait pas partie de leur expérience convenue. La personne qui s’intègre dans l’âme a passé un accord avec l’âme qui se libère, avant de s’incarner. C’est leur plan, ils se connaissent. Dans le cas d’un suicide, c’est plus compliqué, parce que c’est le pire scénario possible de toutes les chronologies d’une personne donnée. Et bien que le suicide ne soit qu’une autre issue comme une autre, le problème est que la personne qui a programmé son suicide va faire du suicide un problème de l’autre côté parce qu’elle va voir que le fait de s’être suicidée n’a pas apaisé la douleur, elle l’a aggravée et cette fois elle ne peut pas résoudre le problème parce qu’elle est déjà morte… alors elle décide d’y retourner, dans la même vie et d’essayer de « bien » faire les choses une fois de plus. 

Gosia : Je vois. Et en théorie, si je voulais sortir de la 3D mais ne pas mourir pour ma famille par exemple, est-ce que je pourrais recevoir une promenade de l’âme ici à la place ? Pour que ma famille puisse continuer à être avec « moi » ici ? Swaruu : C’est possible, oui. Vous pourriez, mais alors c’est censé être un accord fait avant l’incarnation.

Gosia : Et même si je n’ai pas passé cet accord ? Est-ce que je peux encore le faire maintenant ? Swaruu : C’est possible, oui. Le problème est qu’à partir de la 3D, il est difficile de communiquer avec quelqu’un d’intéressé, et il y a trop de points négatifs, donc ce n’est pas pratique, vous ne serez probablement que « high-jacké » ou « agressé » astralement. Sur Terre, les seuls intéressés à échanger votre corps sont les négatifs. Vous ne voulez pas que votre corps, même si vous n’êtes plus là, soit utilisé pour un vol ou pour du porno ou quelque chose d’affreux de ce genre.

Gosia : Ok, et changeons un peu de sujet. Qu’en est-il des corps éthériques, des corps astraux, des corps mentaux… Les gens disent que nous en avons tellement de « corps ». Quel est le rapport avec l’âme ?

Swaruu : Je vois tout ça comme une projection mentale des humains incarnés eux-mêmes. C’est comme les subdivisions de la totalité en densités, comme les 1D, 2D, 3D, 4D, 5D, et ainsi de suite, alors que tout est unifié. Donc ces termes décrivent tous une unité, une chose, des aspects, si vous voulez, mais c’est une Source unique.

Gosia : Mais ils existent ? Par exemple le Corps Astral. J’ai fait l’expérience de QUITTER mon corps pendant mon sommeil. Je me suis réveillé et je me suis séparé. Quelle était cette séparation ? Est-ce que c’était mon âme qui partait ? Mon corps astral ?

Swaruu : Ton âme, en tant que Source, est « corps astral ». Vois ça plutôt comme ce qu’elle fait, pas comme ce qu’elle est. C’est plus comme si l’âme faisait quelque chose, c’est la même chose. Il n’y a pas de parties différentes de l’âme ou du corps qui ne soient que des humains et leur tendance à tout disséquer et réduire. Remarquez une énorme tendance dans tout ce que je dis sur tout et sur chaque sujet… J’ai tendance à tout voir de manière inclusive, comme un tout.

Gosia : Oui, je le remarque toujours. Alors, que fait l’âme ? Quand elle se sépare du corps dans un sommeil ?

Swaruu : Elle change son point d’attention.

Gosia : À quoi ?

Swaruu : Vers les royaumes éthériques. En dehors de ce que le corps peut vous donner comme expérience.

Gosia : Pourquoi fait-il cela ? Swaruu : Pour prendre congé de la perception limitée du corps. C’est ce que vous faites à chaque fois que vous dormez ! Ce n’est que dans les phases de sommeil paradoxal que vous vous en souvenez parce que vous êtes sur le point de vous réveiller. Dans les autres phases, votre cerveau ne montre aucune activité dans le moniteur EEG parce que le corps n’ « abrite » personne, votre âme est très loin de celui-ci dans un autre domaine. Entraînez-vous à traverser les murs dans votre imagination. Faites-le constamment et vous le ferez pendant votre sommeil. J’adore ça. Quand je suis endormi, je suis souvent pleinement conscient de mon sommeil et je fais toutes sortes de choses folles. Comme traverser des murs et jeter mes pantoufles dans un marais aussi loin que je peux les jeter, après tout, quand je me réveillerai, elles seront de retour à côté de mon lit.

Gosia : Oui, exactement ! POURQUOI SONT-ILS DE RETOUR ? Je me souviens avoir changé une table ou quelque chose dans ma chambre, pour voir ce qui se passe quand je me réveille. Comme une PREUVE. Mais quand je me réveille, c’est le retour à l’endroit où il était ! POURQUOI ?

Swaruu : Parce que pendant votre sommeil, vous êtes dans un autre royaume, (un autre simplement comme une référence car c’est un produit de votre conscience mentale).

Gosia : Aussi… comment pourrions-nous vraiment jeter des pantoufles ou déplacer une table si nous étions dans un état éthérique ou si nous ne pouvions pas déplacer des objets physiques durs ?

Swaruu : Parce que ces pantoufles ne sont qu’une projection de votre esprit. Vous créez tout dans votre tête. Il n’y a pas de monde extérieur, tout est un produit de votre conscience. Et vous pouvez déplacer des objets durs. On appelle cela Poltergeist quand c’est fait involontairement et Télékinésie quand c’est fait volontairement. 

Gosia : Je pense qu’il est aussi possible de se déplacer dans le temps, n’est-ce pas ? Des mondes parallèles ?

Swaruu : Oui, c’est possible et vous le faites tout le temps.

Gosia : Sur le thème du sommeil. POURQUOI DORMONS-NOUS ? Les animaux, nous. Tous dorment. Pour quoi faire ?

Swaruu : Parce que le corps a besoin de se recharger et de se régénérer, et votre âme a besoin d’une pause pour aller se reposer dans des royaumes supérieurs où elle appartient. C’est un travail difficile que de s’incarner !

Gosia : Alors, qui a programmé le sommeil ? Nous, les Âmes ? Des royaumes supérieurs ?

Swaruu : C’est vous, oui.

Gosia : Pourquoi n’avons-nous pas simplement programmé le fait de ne pas se fatiguer d’être incarné ?

Swaruu : Vous pouvez, ne pas être fatigué, et beaucoup le sont. Mais VOUS avez choisi d’être dans les deux et d’être dans l’éther pour vous reposer de temps en temps.

Gosia : Et les rêves ? Pourquoi rêvons-nous ? Pourquoi l’esprit crée-t-il des histoires ?

Swaruu : Ce ne sont pas des « rêves » en tant que tels. Ils sont la réalité et ce que vous vivez dans ces royaumes supérieurs. Alors que dans un « rêve » qui devient votre réalité objective, vous le manifestez pour vous-même comme un reflet de ce que vous avez à l’intérieur, de vos pensées et de vos problèmes. Ainsi, si vous rêvez de choses normales comme conduire, parler à des gens, ne pas pouvoir trouver de « toilettes » ou marcher pieds nus, vous ne faites que projeter et manifester cela comme votre réalité tout en « rêvant », parce que c’est ce à quoi vous pensez en venant du monde matériel 3D. Mais vous pouvez très bien rêver ou manifester n’importe quoi. Alors surveillez vos pensées juste avant de vous endormir. L’esprit crée des histoires parce que c’est la même chose que lorsque vous créez des pensées. Lorsque vous êtes éveillé, vous êtes constamment en train de faire le tri. Pendant le sommeil, vous faites la même chose, mais là, ce à quoi vous pensez se manifeste, parce que vous êtes dans un monde supérieur où vos pensées et vos souhaits se manifestent beaucoup plus rapidement que dans le monde 3D hyper dense. Vous êtes le seul qui puisse vraiment interpréter un rêve avec précision. 

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  Gérard Toussaint Ruffin, pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.