Sommes nous prêts pour le contact? partie 2

Swaruu et Yazhi

Swaruu nous présente les conclusions que de contact avec les humains et elle exprime ce qu’elle ressent, avec honnêteté

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  annuairegalatique  pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

 CONCLUSIONS TAYGETEAN (PLÉIADES) (PARTIE 2)
Publié le 26 août 2019 par l’Agence Cosmic, Gosia

 

Gosia : Qu’avez-vous trouvé de positif dans le processus de contact ?

Swaruu : A part les quelques personnes que nous avons rencontrées et vues, je n’ai rien de positif à ajouter sur le contact lui-même.

Au cours du processus, nous avons trouvé des personnes très nobles et intéressantes. Le projet « Premier contact » a été un succès du point de vue des informations qu’il a permis de recueillir pour nous et pour la Fédération.

Mais ce que nous avons trouvé comme données générales sur la population humaine universelle, et je ne parle pas ici des individus, c’est que tout est assez décourageant. Une personne individuelle peut être ou est très éveillée, mais en général, en tant que race, vous ne l’êtes pas. Je ne vois pas de contact de masse viable.

Gosia : Les personnes avec lesquelles vous avez parlé dans cette phase, étaient-elles des personnes du « monde » spirituel et ufologique, ou de n’importe quel domaine de la vie ? Des gens qui n’ont jamais connu les OVNIs aussi ? Parce que j’imagine que les résultats vont dépendre de cela.

Swaruu : De n’importe quel point ou activité de la vie. Des gens normaux avec des vies normales dans le monde entier. Avec un accent sur l’Amérique latine et la Russie principalement.

Robert : Comment pourriez-vous établir un contact plus direct avec l’humanité ? Étant donné que cela ne peut pas être à travers les politiciens et les chefs religieux. Vu les difficultés des réseaux sociaux. Comment le contact de masse pourrait-il être établi avec la population humaine ?

Swaruu : C’est une partie du problème à cause duquel je ne vois pas de contact de masse viable. Parce que non seulement vous n’êtes pas préparés à un tel contact en tant que race ou culture, mais ce même manque de préparation vous empêche d’avoir les moyens pour cela.

Le contact de masse ne pourrait pas se produire par des moyens individuels, vos cas démontrent ce qui se passe, ou parce que les médias sont contrôlés par les gouvernements.

Vous et vos chaînes n’étiez pas le moyen idéal pour nous faire connaître, mais parce qu’il n’y a pas d’idéal, pas pour autre chose. Il est dit que si nous étions réels, nous contacterions des personnes ayant plus de rang / crédibilité / importance ou autre, que vous deux. Ce concept est difficile à comprendre pour moi d’un point de vue humain. Il n’y a pas de moyen idéal. Il n’y a pas de moyen idéal pour nous faire connaître.

La nature même de la mentalité des gens est ce qui limite également les moyens. Par conséquent, aucun moyen spécifique ne peut présenter cette information.
Et dans le cas de faire connaître le contact par le biais des gouvernements, ce n’est pas non plus viable car ils ne coopèrent pas avec nous. Ils suivent leurs propres agendas et nous faire connaître est contraire à leurs agendas. Il n’y a aucun moyen pour qu’un contact de masse ait lieu.

Robert : Comment préparer la population au contact ? Ou doit-on se préparer ? En cas de contact.

Swaruu : Il n’y a pas de préparation en tant que protocole isolé pour le contact. Cela implique une croissance spirituelle et de conscience qui n’a pas encore été démontrée par la population générale. Tout va de pair et vous pouvez le constater vous-mêmes par rapport à la façon dont vous vous référez les uns aux autres.

Nous sommes arrivés ici en partant du principe que les humains étaient envahis par une race injustement régressive, et que cette invasion violait une longue liste de lois et de règles d’interaction entre les races. Par conséquent, les humains devraient être aidés.

Mais en réalité, avec ce que nous constatons en analysant attentivement la situation et déjà ici, c’est que cette invasion de régressifs s’est produite non pas par une ou deux races spécifiques mais par toute une multitude de races et d’entités régressives. En étudiant les raisons de cette invasion massive, nous avons découvert que la raison spécifique est que ce sont les humains eux-mêmes qui génèrent le problème et que la multitude de races régressives présentes ici ne sont que des entités opportunistes qui exploitent à leur profit la situation dans laquelle elles se trouvent, et la situation générée par les humains eux-mêmes.

Nous avons constaté que si les humains ont un esprit confus, schizophrène, plein de problèmes, de rancoeurs et de préjugés, et qu’ils ne peuvent quitter leurs propres schémas de pensée redondants qui ne les mènent nulle part, ils ne peuvent que générer une société tout aussi schizophrène, turbulente et régressive. C’est comme une série de bactéries qui attaquent un corps par opportunisme, parce que ce corps est faible pour d’autres raisons.

Gosia : Je te comprends, Swaruu, et je vois les choses de ton point de vue. Je ne veux pas justifier les humains, mais d’un autre côté, cette question me va droit au coeur et je ne peux pas ne pas y répondre. Si les humains, comme tu l’as dit, génèrent le problème, c’est parce que ce qui nous cause le problème A ÉTÉ INSÉRÉ DANS NOTRE ESPRIT. Nous portons beaucoup de traumatismes, de douleurs, de manipulations et de peurs, et ceux-ci ne se sont PAS générés tout seuls. Il suffit de regarder l’histoire de l’Atlantide, de la Lémurie et des autres. Nous étions les Lyriens avant, et nous n’avions pas ce problème avant , générant le mal dans lequel nous sommes maintenant. Nous étions entourés par le mal et la manipulation.

Nous sommes tombés dans le piège ! On ne peut pas nous accuser d’être les seuls coupables. Il y avait et il y a d’AUTRES COMPLICATIONS ICI. Imaginez si ces invasions, ces reptiles, cette Matrice 3D n’avaient jamais eu lieu, les Lyriens se seraient développés d’UNE AUTRE MANIERE. Je suis sûr de cela.

Swaruu : Mais ceux qui génèrent la matrice sont les humains, pas les entités régressives ou les archontes. Les humains ont fait en sorte que l’environnement soit propice au développement de ces entités opportunistes régressives sur Terre. Et avec cela, on crée un cercle vicieux où les entités opportunistes vont déplacer les choses à leur convenance pour empêcher l’humanité de s’en libérer, car elles sont dans un environnement confortable.

C’est un cercle vicieux, mais la cause en est
essentiellement les humains eux-mêmes et leurs attitudes en tant que culture, race ou espèce. C’est donc seulement ou ne peut être qu’eux qui peuvent appliquer la solution permanente.

Robert : Le mal croît de façon exponentielle sur Terre, ce qui fait que les gens ne se réveillent PAS ou n’ont pas un soupçon d’espoir de s’en sortir. Je pense que dans ce cas exceptionnel, il faut le traiter de manière exceptionnelle.

Gosia : La suppression de la matrice 3D : Les humains ne l’ont PAS mise en place. Les humains ne peuvent pas être vraiment blâmés parce qu’ils sont faibles, quand la même suppression que la fédération a placée les rend de plus en plus faibles et où ils sont entourés de parasites. Nous sommes faibles parce que nous avons beaucoup plus de choses contre nous, pour être forts. Désolé mais je ressens beaucoup de passion pour l’humanité.

Je méprise les reptiles régressifs et ce qu’ils font. Et si nous, les humains, sommes faibles, c’est en raison de nombreux facteurs auxquels nous avons été exposés pendant des milliers d’années. Tout cela nous a rendus très faibles. Je ne dis pas cela pour que vous puissiez tout faire pour nous, nous devons nous réveiller et sortir du mode victime, nous recréer et nous redécouvrir, mais vous devez aussi comprendre pourquoi nous sommes devenus faibles. Ayez de la compassion.

Swaruu : Il y a un autre problème qui n’a pas été mentionné, et il est lié. Pourquoi les races stellaires ne se montrent pas globalement. Une raison de plus : Il n’y a pas de démarcation claire entre là où l’humanité se termine et là où les races stellaires commencent. Elles sont entrelacées, imbriquées, et cela pose encore plus de problèmes de compréhension que ce qui se passe du point de vue des esprits moyens de la Terre.

Cela signifie également, et cela par logique, que les problèmes générés par les humains qui créent les circonstances propices pour accueillir les « races régressives » opportunistes sont également dus ou également enracinés dans les problèmes des autres races stellaires que leurs graines stellaires  ont elles-mêmes importées sur Terre, créant ainsi une grande soupe de confusion et de schizophrénie collective, reflétée dans une société tout aussi confuse et schizophrène.

Gosia : Wow, je n’avais jamais envisagé cela. Donc la situation ici est le problème de tout le monde.

Swaruu : Il n’y a pas de limite ou de frontière claire entre les espèces, tout est imbriqué. C’est pourquoi les humains ne comprennent pas facilement le concept de ce que c’est d’être un ET ou non.

J’étais là dans les temps anciens, et il y avait des âmes qui vivent maintenant ailleurs ou sur Terre. Tout est imbriqué. Vos problèmes terrestres sont aussi nos problèmes. Si d’innombrables races stellaires descendent là-bas pour faire l’expérience de « ce que c’est que d’être un être humain vivant sur Terre », le résultat est bien sûr tout un désordre confus.

Ici au moins nous savons qui est qui, et donc nous nous respectons les uns les autres. Là-bas, on ne sait pas qui est qui, et chacun veut imposer son point de vue et ses valeurs.

Gosia : Oui. A cause du voile de l’oubli qui nous a été imposé à nous aussi, personne ne sait qui elle ou il est. Cela contribue davantage à la confusion. Les humains sont courageux et nous faisons ce que nous pouvons avec le peu de compréhension que nous avons, parce que le reste de cette compréhension nous a été enlevé.

Swaruu : La raison pour laquelle l’être humain est comme il est, n’est pas seulement due à des valeurs mélangées ou à toutes sortes de races différentes en bas. C’est aussi parce que la plupart des humains primordiaux, ceux qui sont humains depuis longtemps, ont subi traumatisme après traumatisme à des niveaux terribles, des inondations aux changements de polarité de la Terre. Une inondation est surmontée avec le temps, mais un changement de polarité planétaire signifie que des rochers de la taille de montagnes volent dans les airs.

Cela a provoqué la schizophrénie dans les esprits humains. Je soutiens ici le concept selon lequel le Moi est le résultat d’un grand traumatisme qui entraîne la destruction ou la dissolution du Moi, et donc les humains passent leur vie à chercher le sens de la vie, « son autre moitié », pour expliquer ce qu’ils sont, parce qu’elle a été fragmentée en deux, l’ego et l’inconscient.

Ce n’est qu’avec le lien de l’un à l’autre ou l’amalgame des deux que l’on peut entrer dans le moi, le générer ou le récupérer.

Une autre chose ici : L’être humain en tant que race fera l’impossible pour éviter de faire face à ses propres ombres. Ce sont vos ombres. La raison pour laquelle cette société n’avance pas est due au déni interne que chacun d’entre vous a face à son inconscient. C’est ce que je vois. Et je viens ici pour dire ce que je vois, pas pour être populaire.
Exemple : Si vous vous considérez déjà éveillé à ce qui se passe dans le monde, aux agendas de la dépopulation, du transhumanisme, du contrôle de masse et de l’ingénierie de la population…. Pourquoi la plupart d’entre vous continuent-ils à aller au magasin et à acheter leurs Doritos Nachos transgéniques, et leur Coca Cola, et à s’asseoir pour regarder leur Facebook sur leur nouveau mobile 5G radioactif ?

Les humains eux-mêmes ont le contrôle sur ce qu’ils font. Ne blâmez pas les reptiles et c’est tout. Vous êtes vos propres tyrans.

Robert : Je pense que le problème est que la Matrice ou ce contrôle mental ne nous laisse pas prendre les bonnes décisions. Elle nous entraîne dans des parties de plus en plus profondes du puits.
Intellectuellement-spirituellement parlant.

Swaruu : Un cercle vicieux.

Gosia : C’est pourquoi vous ne pouvez pas rejeter la faute uniquement sur les humains, je pense (non pas que vous le fassiez, si c’était le cas nous ne serions pas là à discuter). Nous ne sommes pas les seuls complices ici. C’est ce que je veux dire. Une chose est le contact de masse, une autre est de continuer à aider d’autres manières. De surveiller la situation.

Swaruu : Je ne dis pas que vous êtes les seuls à blâmer. Mais comme je l’ai dit, tout est lié aux autres races. Les humains sont les stellaires. Les stellaires sont les humains. Leurs vies sont conçues avant d’entrer, donc c’est votre désastre à nettoyer.

Parce qu’ils disent et démontrent ouvertement que ce désastre est ce qu’ils veulent vivre. Ceux qui sont fatigués de ce désastre n’y retournent pas. C’est votre propre décision, cela n’a rien à voir avec les archontes qui vous forcent à vous réincarner, tout est généré dans votre propre tête. C’est seulement le contrôle de l’esprit. C’est vous-mêmes qui voulez vous réincarner.

« Voyons si cette fois je peux acheter cette Ferrari rouge que je n’ai pas pu acheter dans mon incarnation précédente. »

Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’aspects positifs chez les humains, parce qu’il y en a, et parce qu’ils
sont un mélange total d’innombrables races aussi. Mais je ne parle pas des bonnes choses ici. Je me concentre sur le problème.
Et le voile de l’oubli est dû au fonctionnement ou à la dynamique de base des lois des fréquences magnétiques, et non à une quelconque technologie ou à un quelconque agenda. C’est juste qu’une fréquence élevée n’est pas compatible avec la basse fréquence de la 3D. Ce mécanisme du voile de l’oubli est exactement le même mécanisme par lequel vous oubliez vos rêves aussi, en dormant.

Vous n’avez pas besoin de vous rappeler qui vous étiez avant. Avec ce que vous savez que vous voulez pour vous aujourd’hui, il suffit de faire quelque chose à ce sujet. L’être humain a tendance à stagner. Il y a encore 130 ans environ, le principal moyen de transport était le cheval. Aujourd’hui, vous avez affaire, ou continuez à avoir affaire, au moteur à piston à combustion interne. Vous restez confortable. Et avec cela, vous êtes permissif vis-à-vis des intérêts négatifs de la suppression des technologies.

Ce n’est pas parce que vous vous sentez victimes, ce que je ne doute pas que vous soyez, que vous devez dépendre des autres races pour vous sauver. C’est VOTRE responsabilité, faites quelque chose, n’attendez pas « l’ascension de masse » ou les arrestations massives de politiciens corrompus. Faites quelque chose aujourd’hui, chacun d’entre vous, car les petites choses n’existent pas. Toute action, aussi petite soit-elle, provoque un grand changement.

Gosia : Et regardez-moi ici en pensant que nous avons beaucoup changé technologiquement au cours des 100 dernières années.

Swaruu : De mon point de vue, tu n’as pas beaucoup progressé, Gosia. C’est seulement une question de point de vue comparatif. Je ne vois pas beaucoup de différence entre une Ford T modèle 1922 et une Ford Edge modèle 2019. En fait, je vois le modèle Ford T de 1922 meilleur à bien des égards, par rapport au Ford Edge 2019. Pourquoi ce besoin d’augmenter la complexité d’un véhicule au point qu’il ne soit plus possible de le réparer ? Vous continuez également à utiliser la radio et les micro-ondes.

Gosia, je comprends que vous vouliez protéger les humains, mais de cette façon, vous ne faites que protéger la mentalité de victime. Quelqu’un doit leur dire de se lever de leur fauteuil confortable et de commencer à faire quelque chose pour résoudre le problème. Je ne doute pas que vous soyez des victimes, bien sûr que vous l’êtes… mais… qu’allez-vous faire aujourd’hui ?

Personne ne vous dit suffisamment ces choses, quelqu’un doit venir et le dire, que cela vous plaise ou non, et cela aide aussi. Et je ne parle pas ici de personnes individuelles, car il y a des personnes de grande valeur et en grand nombre. Je parle de l’humanité en général, et je parle aussi de ce que chacun d’entre vous peut faire. Il n’y a pas de petites choses. Tout, même la plus petite action, apporte de grands changements.

Robert : Il semble que beaucoup de Taygtiens aient participé au projet « Premier Contact ». Pourquoi est-ce que maintenant cette participation est moindre ? Je parle des Taygétains, car vous êtes les plus semblables à nous. Est-ce à cause du désintérêt ?

Swaruu : Nous ne sommes pas la seule race semblable à la vôtre. De nombreuses races ont participé. C’est juste qu’à l’époque la force  » d’attaque  » de la Fédération pour  » la libération de la Terre  » était sous le commandement de Taygeta, sous celui d’Asket et de Rashell de Temmer, avec toutes les autres qui les coordonnaient.

Maintenant, c’est Centauri. Cette participation n’est pas donnée aujourd’hui principalement parce que le projet Premier Contact a pris fin plus ou moins en novembre 2016. Le but, ou l’objectif final, de ce projet était déjà accompli. Pour des raisons complexes, la race taygetaine a retiré sa présence de communication autour de la Terre.
Principalement à cause du manque d’intérêt causé par le manque de résultats et le changement de perspective sur ce qui se passe réellement sur Terre (passage de l’invasion de races régressives à des problèmes générés en interne par les humains eux-mêmes), et parce que nous nous sommes demandés pourquoi allouer tant d’efforts et tant de ressources à une grande flotte de vaisseaux taygetains qui pour la plupart restent en orbite à ne rien faire. Et comme je l’ai dit, ou à cause de moi en tant que Swaruu, la présence de Taygeta ici en orbite terrestre a maintenant été réduite à un seul vaisseau.

A mon avis, nous n’avons pas besoin de plus d’un vaisseau. Et aussi parce qu’aujourd’hui il n’y a plus qu’une dizaine de personnes qui parlent ou peuvent contacter des gens, laissant tout à deux personnes, Anéeka et moi.

Gosia : Vous avez dit que la plupart des gens ne sont pas prêts pour un contact de masse. Que prévoyez-vous de faire alors, avec les milliers d’entre nous qui le demandent avec une telle anticipation et un tel désir ?

Swaruu : Avec les limitations sur lesquelles nous pouvons être d’accord ou non, vous aider avec ce que nous pouvons. Malgré tout, en vous faisant comprendre que vous devez avoir confiance en vous, en votre jugement et aller de l’avant sans contact direct, parce que ce n’est pas nécessaire. Il en résulte même qu’il est invasif et a parfois des effets négatifs sur les contactés eux-mêmes. Vous devez comprendre que les ET sont vous-mêmes. Vous n’avez pas besoin de nous. Il y en a déjà suffisamment sur Internet et dans les livres, avec votre propre intelligence qui n’est pas petite, vous pouvez atteindre votre propre vérité et elle est aussi valable que la nôtre ici. Vous ne pouvez pas dépendre du contact.

Gosia : D’autres races font-elles aussi leurs études ? Sont-elles d’accord avec vos conclusions ? Ont-elles les mêmes données ?

Swaruu : Oui, chaque race fait ses études. Nous ne sommes pas les seuls. Parmi les plus actifs sur internet et en plus de nous, il y a les Engan, les Solatiens, les Ummo et les Sassani. Chacun à sa manière, mais ils sont en masse dans les réseaux sociaux en ce moment. Nous sommes une toute petite minorité en ce moment, en fait seulement deux. Et malheureusement, OUI Gosia, ils sont d’accord. J’ai déjà partagé cela au Conseil de la Fédération sur le vaisseau Androméda, avec une acceptation totale. Plusieurs de ces races, en particulier Engan et Solatian, sont dans les réseaux sociaux, ont des données et sont arrivés aux mêmes conclusions que nous, les Taygètes.

Gosia : Et pourquoi continuent-ils le contact dans les réseaux sociaux alors ? Pourquoi ne prennent-ils pas leur retraite comme vous ? Qu’essaient-ils encore d’accomplir ?

Swaruu : Leurs agendas ne sont pas tant de contrôle, ou ils ne sont pas de contrôle. Ils sont de comprendre la société et d’obtenir des méta-données, afin de formuler une idée ou un plan d’aide, si possible. Mais les métadonnées ne sont PAS encourageantes.

Gosia/Robert : Comment l’ascension et l’énergie qui vient du centre de la galaxie sont-elles liées au sujet du contact direct ?

Swaruu : L’ascension, comme je l’ai déjà expliqué, est un processus individuel. Avec plus de conscience vient plus de perception d’autres réalités qui étaient auparavant hors de portée de l’individu. Plus de conscience comme dans l’assimilation, pas tellement l’accumulation, de la compréhension en général. L’accumulation de données sert et fait partie du processus, mais les données en vrac ne sont d’aucune utilité si elles ne sont pas traitées et intégrées dans les valeurs, la vie et la compréhension de la pensée de l’individu.

Un ordinateur portable contenant 32 Go d’informations, par exemple, n’est pas plus conscient qu’un autre contenant 8 Go. Cependant, une personne serait plus consciente en étudiant les 32 Go de données du premier, qu’en étudiant uniquement les 8 Go du second (en partant du principe qu’ils contiennent des données pertinentes du même type).
L’énergie qui provient du centre de la Galaxie est quelque chose de normal en termes de dynamique énergétique spatiale. Parce que l’espace n’est pas un vide, c’est un milieu, et ce qui se passe dans d’autres parties de la Galaxie affecte tous les autres endroits, tout comme les vagues dans un étang d’eau qui émanent d’un point et se propagent ensuite jusqu’à toucher tous les points de toutes ses rives, et tout ce qui est en contact avec l’eau.

Bien que l’ascension soit un processus personnel, elle peut être donnée ou se produire complètement indépendamment de cette énergie provenant du centre de la Galaxie. Cependant, le fait que les fréquences qui déterminent les densités existentielles s’élèvent, aide ou favorise indéniablement le processus d’ascension personnelle, puisque les deux processus, le travail personnel et la fréquence progressivement plus élevée, apportent avec eux une plus grande capacité à percevoir des réalités auparavant hors de portée de l’individu.

Gosia/Robert : S’il n’y avait pas cette énergie qui vient du centre de la galaxie, seriez-vous venus ou nous auriez-vous laissés tranquilles ?

Swaruu : La connaissance que nous avons acquise, en tant que race, de l’arrivée des ondes énergétiques du centre de la Galaxie sur la Terre, a été un facteur qui a incité la flotte à venir ici en ce moment. Cependant, il y a d’autres facteurs sociaux et politiques qui ont conduit à une situation spécifique sur Terre qui a déterminé que nous devrions venir aider maintenant, et cela pour nous a plus de poids que les ondes très positroniques du centre de la Galaxie. Mais tout se tient.

Gosia : Donc vous n’êtes pas ici juste à cause de ce qui pourrait arriver, si les ceintures de Van Allen s’évaporent à cause de cette énergie ?

Swaruu : Oui, le contrôle de l’effondrement progressif des ceintures de Van Allen est un facteur important qui constitue l’un des paramètres de la mission. Ce qui maintient les ceintures est un mécanisme qui dépend de très vieux réacteurs nucléaires. Ils pourraient tomber en panne soudainement, ce qui aurait des conséquences indésirables.
Le fait que l’on ait utilisé des réacteurs nucléaires basés sur l’uranium enrichi, très similaires à ceux utilisés sur Terre et non des systèmes plus avancés, est dû au fait que l’on suppose que si personne ne s’occupe d’eux et ne les maintient, ils s’éteindraient progressivement d’eux-mêmes, libérant lentement la Terre des ceintures de Van Allen.

Cela ne serait pas possible en utilisant des réacteurs à énergie de point zéro. Malgré cela, il est préférable de procéder à un effondrement contrôlé et de ne pas laisser le processus au hasard. Seulement à la suite de l’échec progressif des anciens mécanismes énergétiques.

Gosia : Ok. Une autre question : Vous avez dit que vous avez découvert que les gens sont plus matriciels que vous ne l’imaginiez, ne se prêtant pas au contact direct. Mais si tu me permets de revenir sur ce point pour le moment, si nous sommes si matriciels, c’est parce que nous sommes très bien manipulés, la cabale nous tient sous son emprise. Et je sens que c’est pour cela que vous ne pouvez pas nous laisser, ces âmes perdues entre les mains des contrôleurs, nous abandonner dans cette situation difficile, car nous ne ferons que tomber de plus en plus, de la même manière que l’organisme qui se fait infester par toutes sortes de parasites, devenant de plus en plus faible.

Si vous n’êtes pas encore prêts pour le contact officiel, allez-vous continuer à nous aider même si ce n’est pas avec un contact direct ?

Swaruu : Ma conclusion est que l’aide et la prise de conscience doivent venir de l’autre côté, via des changements dans les accords prénataux. Cependant, cela est compliqué parce que vous êtes immergés dans vos propres boucles de pensée, dans vos cercles vicieux. La cabale et les gouvernements corrompus sont le produit des mêmes personnes. Ils vous reflètent et viennent de vous. Le peuple a les gouvernements qu’il mérite, cela va de pair. La quantité de gouvernement est inversement proportionnelle au niveau de conscience d’un peuple.

Gosia : Donc, pour l’instant, l’idée de se faire connaître officiellement dans les années 2020 n’est plus à l’ordre du jour ?

Swaruu : Ils ne sont plus à l’ordre du jour, non. Si cela arrive, ce ne sera pas nous ou la Fédération. Bien que nous ne nous attachions jamais à une conclusion ou à des données spécifiques, nous changeons et évoluons toujours. Cela fait partie de la nature d’un être pensant. Rien n’est fixe, cela ne veut pas dire que les choses ne peuvent pas changer et que le contact est établi. Mais avec les données que nous avons, ce n’est pas favorable.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.