Tout sur la réincarnation

Swaruu et Yazhi

Tout sur la réincarnation présenté par Swaruu. Pourquoi nous n’arretons pas de nous réincarner encore et encore ? Quels sont les pièges… 

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

Nous remercions  AnnC pour la traduction

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

 Message (Swaruù – Taygeta) (19) (19/04/2019)

Réincarnation – Swaruù de Erra

Gosia : Le New Age nous présente la réincarnation comme quelque chose de nécessaire de par les leçons que nous apprenons, etc. J’ai toujours pensé que ce n’était pas le cas ou du moins pas exactement comme ça.

Swaruù : Oui, il y a des leçons à tirer. Tout ce que dit le New Age n’est pas mauvais. Mais ce qui se dit est modifié en faveur des contrôleurs. Vous devez rester libre à tout moment. Même les négatifs savent qu’ils ne peuvent pas enfreindre le libre arbitre alors ils font du Contrôle Mental à la place.

Gosia : Oui exactement, c’est comme ça que je le perçois. Nous devons rester libres dans nos décisions de nous réincarner ou non. Mais si vous êtes amené à croire que vous DEVEZ continuer à réparer vos erreurs et à répéter les expériences pour apprendre, cela vous pousse à revenir en arrière. C’est le piège.

Swaruù : Les gens veulent revenir en arrière. Ils se réincarnent volontairement dans des vies pleines de souffrance parce qu’ils ne connaissent pas d’autre option. La nécessité de quelques-uns pour faire de la Terre un endroit plus agréable à vivre est valable mais elle vient aussi du fait qu’ils supposent à tort que la Terre est le seul endroit où la vie existe, le seul endroit où ils peuvent s’incarner en tant qu' »humain » pour faire une expérience.

La Terre est juste un lieu parmi d’innombrables planètes et civilisations remplies de gens qui sont techniquement des « humains ». La Terre est censé être exactement comme elle est. Vous ne l’aimez pas ? L’intérêt de s’y être incarné est que, maintenant, vous savez en tant qu’âme que vous ne voulez pas de ce genre d’expérience. Et donc, pour votre prochaine incarnation, vous êtes presque assuré de ne pas en avoir une comme ça, donc vous aurez la capacité perceptive d’apprécier cette nouvelle incarnation. Une fois que vous savez ce que vous voulez, vous pourrez apprécier le contraste entre une planète difficile comme la Terre et votre belle vie actuelle à Taygeta ou ailleurs.

Gosia : La Terre est exactement comme elle est censée être? Avec cette 3D imposée et nous, qui essayons de nous en sortir? Comment cela peut-il corroborer cette affirmation ? Qui peut dire qu’elle est exactement comme elle doit être? Les Lyriens, piégés il y a 12 500 ans, ne voulaient-ils pas dire non ? Et en plus, le blocage était censé être temporaire.

Swaruù : La Terre est là, vue d’un point de vue élargi, comme le seul endroit de l’Univers où vous pouvez venir faire l’expérience de ce que vous y vivez. Le fait même que vous considériez comme « mauvais » le fait que les arcons de la Cabale des Reptiliens en 3D abusent des « pauvres petites personnes sans défense » est dû au fait que cela correspond à votre système de croyance personnel sur le bien et le mal.

Vidéo source (ES) :

Vidéo source (EN) : https://www.youtube.com/watch?v=Jsg2l2I4iK4 Vidéo Esprit Libre (FR) :

1 Le bien et le mal ne sont que des points de vue. Si vous n’aimez pas vivre en 3D, vous devez comprendre que c’était votre décision de vous y incarner ou d’y entrer. Je sais que beaucoup ne sont pas d’accord. Mais les gens qui pensent de cette façon n’ont pas développé suffisamment de conscience pour comprendre que c’est comme ça. Il n’y a pas de victimes. Vous faites votre vie, vous l’avez créée, arcons, banques reptiliennes, hypothèques compris.

Gosia : Mais vous le percevez aussi comme une erreur, non ? C’est pourquoi vous nous aidez.

Swaruù : Oui. En tant que collectif, nous considérons que ce qui se passe sur Terre est mal. Nous sommes d’accord avec vous et avec les humains exploités. C’est pourquoi je dis que même ici, ils ne comprennent pas que la Terre est exactement comme elle devrait être. Mais gardez à l’esprit que je dis cela d’un point de vue encore plus large et, comme nous l’avons déjà dit, vous devez vous mettre dans un état d’esprit schizophrène, en comprenant que deux points de vue contradictoires sont parfaitement compatibles.

Gosia : Mais je veux dire, le verrou 3D, les Lyriens qui étaient enfermés, ils ne voulaient pas que cela se produise n’est-ce pas ? Que la Terre soit enfermée en 3D. Ou tu veux dire que, même métaphysiquement, ils le voulaient intentionnellement ?

Swaruù : Du point de vue des royaumes supérieurs, d’où chacun vient, c’est exactement ce qu’ils avaient l’intention de vivre. Et c’est aussi notre rôle en tant que « force positive » d’être contre cela. Travailler « pour la libération de la Terre », c’est notre rôle.

Gosia : S’ils avaient l’intention de vivre dans une prison 3D, je parle des Lyriens au moment du bouclage, cela signifie qu’il aurait fallu que leur âme sache que cela allait arriver afin qu’ils aient pu le vouloir.

Swaruù : C’est vrai, et ils le savaient.

Gosia : Comment ? Parce que leur âme est aussi dans la boucle cyclique et qu’ils l’ont déjà vécu ?

Swaruù : Leur âme est dans une boucle, oui. Mais la raison pour laquelle ils savent, c’est parce qu’il n’y a pas de temps, donc depuis les royaumes supérieurs où la perception du temps est encore plus plastique, ils peuvent savoir ce qu’ils vont vivre. ET…

Rappelez-vous que tout ce que vous vivez et expérimentez est le miroir de votre propre perception. Et votre perception est directement basée sur votre fréquence. Vous ne pouvez donc qu’expérimenter, vous ne pouvez voir que ce à quoi vous correspondez par vibration. C’est donc le fondement de mon argument selon lequel la Terre est exactement comme elle devrait être. Vous ne la voulez pas ? Alors, ne soyez pas en accord avec sa fréquence !

Gosia : Oui Swaruù, je comprends la réalité et beaucoup de gens aussi mais beaucoup ne le feront pas. Même là, tu as dit que certaines personnes de votre groupe ne la comprennent pas complètement. Imagine donc qu’ici, c’est dix fois pire de voir ces choses ; le piège est très profond, très collant et ça repousse les gens loin de cette compréhension.

J’espère donc que votre peuple pourra être compréhensif avec mon peuple sur Terre. Et compatissant. Et je pense que mon rôle est aussi de jeter un pont entre les deux civilisations d’une certaine manière,:  faire le pont entre la compréhension de l’un envers l’autre. Je me trompe peut-être, je n’ai peut-être pas de rôle du tout, je suis peut-être juste venue ici en vacances!

Swaruù : Vois les choses ainsi : La Terre va s’élever de toute façon. Et chacun d’entre eux s’élèvera quand chacun, individuellement, sera prêt. Tôt ou tard. Ceux qui ne sont pas encore éveillés ne sont pas prêts à l’être mais ils le seront pile à leur heure. Tu ne peux pas changer les gens. Ils ne peuvent percevoir et comprendre ce que tu dis, ce que tu leur dis que quand (et c’est un grand si) ils correspondent à la fréquence de ce que tu dis.

Si ce n’est pas le cas, ils rejetteront ce que tu dis comme des mensonges de pacotille ou même ne le verront pas du tout. Même si tu fais preuve d’une grande sagesse. Et beaucoup sont là en vacances, en effet. Dis-moi ce que tu fais là-bas ! Et je pense que mon rôle ici est aussi de réveiller beaucoup de gens qui sont encore coincés dans de vieilles croyances ! Mais comme pour toi, tout ce que je peux faire, c’est t’offrir une autre perspective.

Et quiconque peut avoir une autre perspective, très différente de celle des autres, parce qu’il a vécu dans des plans d’existence plus élevés, donc il transmet sa fréquence personnelle aux autres là-bas. Toi, ainsi que les autres, vous offrez aux autres la possibilité de voir un peu de 5D ou plus, juste en étant là, en bas.

Se réincarner à Taygeta :

Gosia : Si vous n’avez pas besoin de mourir parce que vous régénérez continuellement, pourquoi mourir et renaître ?

Swaruù : Parce que vous ne sentez plus le besoin de continuer à être vous-même en tant que cette personne en particulier et que vous avez épuisé toutes les possibilités de votre « avatar » actuel ; alors, vous en avez besoin d’un autre. Vous voulez prendre un nouveau départ ailleurs, même si c’est au sein de la même société. Mais disons que 950 ans d’existence peuvent être fatigants, alors vous voulez quelque chose d’autre.

Gosia : Mais si l’autre est aussi un Taygétien, ce n’est pas trop varié non ? Je comprendrais si tu devenais Arcturien ou quelque chose comme ça. Pourquoi toujours la même société ? N’est-ce pas ennuyeux ?

Swaruù : Tu peux l’être aussi, c’est sans limites. Tout le monde est passé par les autres races. On dit que les humains portent l’ADN d’au moins 12 espèces étrangères. L’ADN contient des informations à l’instar d’un disque dur et la raison pour laquelle les humains ont ces 12 espèces (ou plus) dans leur ADN est qu’ils ont été membres de ces 12 espèces (ou plus). D’un autre côté, il est confortable de se réincarner dans une espèce que l’on connaît et que l’on aime. De plus, une âme n’a pas de sexe et pas d’espèce. Mais elle apprécie finalement être dans une certaine espèce et préfère être d’un sexe plutôt que de l’autre.

Gosia : Ce n’est pas dans l’esprit d’exploration que d’être dans sa zone de confort. Vous ne pouvez pas découvrir de nouvelles choses si vous êtes toujours à l’aise.

Swaruù : Et le Taygétien est une race d’explorateurs ; donc si l’exploration est votre truc, il est utile d’être taygétien. Nous sommes de vilaines filles ici, toujours en train de préparer quelque chose !

3 On se réincarne en animaux :

Gosia : Tu dis que les animaux sont des gens. J’ai cette question : est-ce que nous nous réincarnons aussi en animaux ? Et les animaux en humains ?

Swaruù : Un animal a une série d’expériences, une fréquence que l’on pourrait généralement appeler 2D. Ils finissent par acquérir suffisamment de conscience que pour devenir des êtres plus complexes. Mais c’est relatif à l’animal et vous ne pouvez pas généraliser leur fréquence en considérant comme acquis qu’ils sont dans un état inférieur au vôtre ou au nôtre. C’est le cas des Dauphins, par exemple.

Les animaux ne sont que des êtres humains de plus, ils sont dans un corps d’animal simplement parce que cela correspond à leur propre expansion de conscience, à ce qu’ils souhaitent vivre. Mais dans le cas d’un être très avancé, comme vous, il n’y a pas de progrès de conscience, pas d’apprentissage possible par l’expérience de l’incarnation dans un écureuil, par exemple. Vous étiez cela il y a longtemps de toute façon, vous les avez tous été autrefois, tous les animaux ou presque. Maintenant, vous avez déjà dépassé ce cas d’école.

Gosia : Donc, en général, une personne qui est maintenant dans un corps humain ne va pas dans un corps animal, n’est-ce pas ? Mais, la conscience animale peut augmenter et devenir humaine, oui ?

Swaruù : Oui, en général, oui. Mais, rappelez-vous que certains d’animaux sont plus avancés que les humains. Et le terme ou le nom animal n’est qu’un concept terrien. Regardez les Urma, ce sont des chats, des chats très avancés avec une culture compliquée et une civilisation interstellaire.

Regardez les Alpha Draco, eux aussi sont interstellaire et avancé ; ce sont des lézards dragons.

Regardez les Arcturiens (Dieslientiplex), ils sont étranges et ressemblent à des amphibiens. Du point de vue des humains, ce sont tous des animaux.

C’est pourquoi, tant que quelqu’un mange des animaux, il ne peut pas être interstellaire, il ne peut pas progresser parce que cela revient à manger des gens. Les animaux ne sont pas de la nourriture, ce sont des gens. Tout n’est que fréquences de conscience et, si un corps correspond à une fréquence, alors il correspond au niveau de conscience de la Source ou de l’âme qui va s’y incarner.

Il existe une quantité infinie de configurations corporelles. Ce sont tous des animaux, y compris l’homme, le Lyrien, le Taygétien. C’est une progression d’un état de conscience inférieur à un état de conscience supérieur.

On ne vous donne pas une âme. Même en tant que fragment holographique de la Source, vous fabriquez votre âme au fur et à mesure. Votre âme est ce que vous en faites, c’est votre création. Votre âme est un processus dynamique, vous la construisez au fur et à mesure, incarnation après incarnation.

L' »animal » dans lequel vous êtes n’est qu’un point d’attention présent. Il va bientôt se déplacer vers un autre, il n’y a donc pas de mort, juste un nouvel état dans la progression éternelle vers la plénitude, la Source. Vous êtes à la fois complet et source, éternel et déjà « ça » et en même temps que vous êtes « ça » vous désirez plus d’expansion, plus de conscience, plus de variantes, plus d’expérience.

4 En disant que les animaux sont des personnes, je veux dire qu’il n’y a pas de différence entre un corps animal et un corps humain, c’est juste un avatar qui sert cette âme à ce stade de sa progression. Le concept « animal » est juste un terme humain, qui place les humains comme quelque chose de différent des animaux alors qu’ils sont identiques. Nous sommes tous des conteneurs pour les âmes. Et il n’y a pas d’âmes au pluriel, comme il n’y a pas de temps, nous nous voyons à un autre stade, tous MAINTENANT, tous en même temps. Tous les animaux, tous les humains, toutes les autres espèces, ils sont tous un seul être, la Source, VOUS, ils sont tous vous de votre point de vue, ils sont tous MOI du mien, ils sont tous votre chien de son propre point de vue.

Boucles de réincarnation :

Swaruù : Je sais que vous connaissez la roue du Samsara (concept hindou) où vous tournez en rond, vie après vie. Mais c’est beaucoup plus grand et beaucoup plus compliqué que cela, il y a une autre roue plus grande. Comme je le disais hier à Robert, souvent, les gens sont dans un cercle ou une spirale de réincarnations et plusieurs personnes peuvent être dans la même spirale.

Je l’ai expliqué à Robert de la façon suivante : John s’incarne en Jane, Jane en Thomas, Thomas en Elisabeth, Elisabeth en John (encore), John encore en Jane et on tourne et on tourne. (Ou une spirale fermée où France se réincarne en elle-même encore et encore parce qu’elle veut faire les choses bien). Et nous tournons en rond jusqu’à ce que quelque chose comme une croissance de la conscience déclenche une prise de conscience qui vous libère de cette roue élargie. Chaque fois que vous êtes à nouveau une personne, les choses sont aussi légèrement différentes, mais là encore, la plupart des choses restent les mêmes.

Gosia : Comme c’est absurde et ennuyeux ! Pourquoi faisons-nous cela ? Je ne veux pas faire ça ! Swaruù : Parce que ces gens sont très liés et qu’ils croient avoir un karma à payer les uns aux autres, mais ils ont la même âme, donc ils peuvent même coexister. La raison pour laquelle John et Elisabeth sont de si bons partenaires, sont tombés amoureux et sont ensemble depuis 22 ans, c’est qu’ils sont la même personne, mais dans des incarnations différentes.

Gosia : Ouah ! Donc, d’une certaine manière, si c’est le cas, quand nous les rencontrons, nous nous reconnaissons et c’est pour cela qu’ils nous semblent familiers ?

Swaruù : Oui ! C’est une des raisons mais il y en a d’autres. Et comment pourrais-je le savoir ? Je le sais parce que c’est empiriquement corroboré, non seulement par moi, mais aussi par presque tous les autres ici, ceux de ma race et d’autres encore. Nous nous souvenons.

Gosia : Ça doit être fou de se souvenir de tout ça ? Toutes vos expériences passées, vos sentiments à leur égard, vos souvenirs nostalgiques, etc.

Swaruù : La plupart des gens ici se souviennent de deux ou trois vies antérieures. Les autres sont comme un rêve, vagues ! Mais je suis une des exceptions, je me souviens d’innombrables vies, je n’ai même pas pris la peine de les compter toutes. C’est en partie pour ça que je suis si bizarre ! Et oui ! On se sent nostalgique, je pleure à cause de choses qui me manquent et je souffre pour les choses que j’ai

5 mal faites plusieurs vies auparavant. C’est très dur de ne pas oublier. Parfois, j’aimerais bien mais je n’arrive pas à oublier.

Le problème, c’est que je me souviens de plusieurs vies comme d’une variante de « Swaruù » parce que je tourne en rond avec moi-même. Je suis morte plusieurs fois et j’ai vécu ces vies plusieurs fois comme tout le monde le fait avec les siennes ; la différence, ici, est que je me souviens parce que je l’ai fait trop souvent. Donc, en plus de des sauts temporels dans mon vaisseau qui me permettent de voir les événements, j’ai aussi vécu ma vie en tant que Swaruù plusieurs fois. Et je m’en souviens.

Gosia : Ok. Ces incarnations en John, puis Jane, puis Thomas etc, est-ce que cela inclut les incarnations ET ? Ou parles-tu uniquement des cycles de la Terre ?

Swaruù : Cela inclut de nombreux endroits. L’emplacement est sans importance pour cela, comme dans Taygétien –> Yena –>Humain –> Antarien –> Taygétien encore. Mais, dans le cas de la Terre, vous pouvez tomber dans un piège qui vous pousse à vous y réincarner, ce piège est celui des religions mises en place par les négatifs comme moyen de contrôler les gens et la barrière éthérique autour de la planète (les ceintures de Van Allen) qui rendent impossible à une âme de s’échapper du cycle de réincarnation sur la Terre. (Sauf si vous parvenez à avoir une fréquence suffisamment élevée pour passer à travers les ceintures de Van Allen).

Gosia : Tu veux donc dire que tu redeviens la même personne qu’avant ? Pas A à B puis C puis D etc. de manière linéaire… mais A, B, C, D, et puis A, B, C, de nouveau ? Dans un cercle ? Je peux te sentir circulaire.

Swaruù : C’est vrai dans un cercle vicieux qui peut prendre des milliers d’années pour se répéter. C’est circulaire.

Gosia : Donc même tu es prise à ton propre piège. Swaruù : C’est vrai, oui.

Gosia : Avons-nous déjà eu cette conversation auparavant ? Toi et moi ? Et tu t’en souviens ?

Swaruù : Je ne peux pas me souvenir de tous les détails, encore moins d’une conversation individuelle, mais l’idée générale de ce qui va se passer est là et je m’en souviens.

Gosia : Et qu’est-ce qui va se passer ? Si tu peux me le dire. Ou est-ce que cela me prédisposerait trop ? Swaruù : Si je te le dis, je l’attirerais vers toi parce que je te l’aurais mis dans ta conscience. Rien de mauvais, au contraire. Si je t’en parlais en détail, c’est comme si je jouais à Dieu. D’autre part, quoique je prédise, par le simple fait que je t’en parle, cela le changerait.

C’est pourquoi tant de bons médiums ne parviennent pas à prédire les choses avec précision, parce qu’ils perçoivent les choses de leur propre point de vue temporel et non de celui de l’autre.

Cela dit, pour toutes les raisons pratiques, je ne peux pas vraiment connaître l’avenir et ce qui se passera, même si j’ai déjà vécu cela plusieurs fois. Le vieil axiome selon lequel les choses ne peuvent se

Vidéo source (ES) :

Vidéo source (EN) : https://www.youtube.com/watch?v=Jsg2l2I4iK4 Vidéo Esprit Libre (FR) :

6 produire qu’une fois est vrai. Donc, en bref. Même en ayant vécu cela encore et encore, de nombreuses fois, je ne peux toujours pas prédire l’avenir. C’est tout l’intérêt de mon travail et de ce que j’essaie d’expliquer aux autres, le fait que la technologie et la théorie de modification des lignes de temps ne sont pas correctes. Regardez la roue de Samsara élargie sous un autre angle…

Gosia : Ok. Prête pour une autre perspective.

Swaruù : Ce n’est pas une roue du point de vue de l’expansion, la roue n’existe que sur Terre en tant qu’âmes recyclées. C’est une spirale, qui tourne et tourne encore, apparemment un cercle, mais regardez-la d’un point de vue plus étendu et vous verrez qu’elle ne se répète jamais vraiment…

Gosia : Je vois que oui ! J’aime les spirales… belle perspective !

Swaruù : Ça ne se répète jamais vraiment. Mais elle s’élargit toujours en accumulant de l’expérience, parce que tout ce qu’une âme veut, c’est atteindre l’expansion, avoir plus de conscience… C’est pourquoi je suis comme je suis aujourd’hui après avoir sauté tant de fois. Le temps n’est pas cyclique, comme beaucoup osent le dire. Le bouclage le fait paraître comme s’il l’était mais ce n’est qu’une illusion.

Gosia : Ok, je comprends. Et pourquoi ces incarnations sont-elles circulaires ? Même si elles sont des spirales, pourquoi reviens-tu pour être la même personne et n’es-tu pas simplement là pour être d’AUTRES personnes ? Il y a des possibilités infinies de qui nous pouvons être. Pourquoi revenir aux mêmes ?

Swaruù : Des possibilités infinies, oui ! Pourtant, vous y retournez parce que vous avez constamment le sentiment que vous auriez pu faire mieux. Vous y retournez pour corriger vos erreurs. Mais vous devez réaliser qu’il n’y a pas d’erreurs, que tout est une expérience et que le meilleur apprentissage vient des expériences les plus difficiles.

Gosia : Exactement, il n’y a pas d’erreurs. Alors pourquoi se forcer à revenir en arrière ? Pourquoi tu y retournes au lieu d’aller explorer pour être quelqu’un d’autre, ailleurs ?

Swaruù : Parce qu’il y a des gens qui vous touchent particulièrement dans votre vie. Une fois tu es toi, la fois suivante tu es ta mère, ou ton petit ami, alors tu dois lâcher prise ! N’essayez pas de leur arranger les choses, parce que vous n’en finirez jamais. Vous réparez quelque chose et vous faites en sorte qu’une autre chose se passe mal dans le processus. Pardonnez-vous. Laissez tout cela s’élever. C’est comme ça. Jusqu’à ce que vous réalisiez que pour vous élever, vous devez simplement tirer le meilleur de chaque expérience et lâcher prise. C’est exactement cela, le lâcher prise : Lâcher tout le Karma. Le vrai truc, c’est de comprendre enfin que vous êtes parfait tel que vous êtes. Aimez-vous en tant que Source et laissez tout aller. Sans karma.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.